IBAN : CH82 0900 0000 1001 5000 6

16.04.2022

Sécheresse extrême en Afrique de l’Est : nous ouvrons un compte

L’Afrique de l’Est est actuellement frappée par une sécheresse extrême. La situation, déjà préoccupante, a encore été aggravée par trois mauvaises saisons de pluies consécutives. Des conflits, des crises économiques et les conséquences de la guerre en Ukraine, qui altèrent l’approvisionnement alimentaire et font parfois doubler les prix, viennent s’ajouter à cette situation dramatique. Entre 13,1 et 14,1 millions de personnes subissent des pénuries de nourriture et d’eau rien que dans la Corne de l’Afrique. Pour soutenir les personnes affectées par la sécheresse en Afrique de l’Est, nous ouvrons un compte afin de recevoir des dons.

Faire un don

Une situation qui s’est aggravée au fil des années

La Corne de l’Afrique – Kenya, Somalie et Éthiopie – ainsi que le Soudan et le Soudan du Sud connaissent actuellement une sécheresse extrême qui n’a cessé de s’aggraver au cours de ces dernières années. Trois mauvaises saisons de pluie successives en octobre 2020, mars 2021 et octobre 2021 ont entrainé une sécheresse exceptionnelle en Somalie, dans le sud et le sud-est de l’Éthiopie ainsi que dans l’est du Kenya. Au soudan et au Soudan du Sud, des conflits, une crise économique et de mauvaises récoltes sont venus s’ajouter à cette situation dramatique.

Une situation dramatique:

« Nous devons faire tout notre possible pour éviter un ouragan de famines et un effondrement du système alimentaire mondial. La guerre en Ukraine est aussi une attaque contre les personnes et les pays les plus vulnérables à travers le monde. »
António Guterres, secrétaire général de l’ONU

La famine menace

L’absence répétée de pluie et les sécheresses provoquées par le climat empêchent les populations affectées de se préparer aux mauvais jours. Ces dernières ont déjà besoin d’aide. En raison de la diminution des exportations de blé en provenance de l’Ukraine et de la Russie, les populations peuvent moins cultiver elles-mêmes et les prix des denrées alimentaires augmentent de manière drastique. Selon les calculs de l’ONU, les prix mondiaux des denrées alimentaires ont atteint le niveau le plus élevé jamais enregistré.

Les 45 pays les moins développés du monde importent au moins un tiers de leur blé d’Ukraine ou de Russie, il s’agit notamment du Kenya, de l’Éthiopie, du Soudan et du Soudan du Sud. La Somalie, quant à elle, importe même 90% de son blé auprès de ces deux pays. « Maintenant, leur grenier à pain est bombardé », déclare le secrétaire général de l’ONU António Guterres.

En outre, en raison des besoins humanitaires énormes en Ukraine et dans les pays limitrophes, les États, les organisations et le public perdent des fonds d’aide dont ils ont cruellement besoin pour faire face à la sécheresse en Afrique de l’Est.

Tous ces facteurs nous font craindre une catastrophe humanitaire imminente. C’est pourquoi, nous avons ouvert un compte pour les personnes affectées par la sécheresse en Afrique de l’Est. Plusieurs de nos ONG partenaires suisses apportent déjà une aide urgente aux pays touchés.

Merci de votre solidarité!

Faire un don