09.09.2019

Notre 250ème collecte

L’histoire de notre succès a commencé il y a 73 ans : le 26 septembre 1946, la Chaîne du Bonheur lançait sur les ondes sa première collecte au profit des enfants victimes de la guerre. Nous dédions notre 250ème collecte aux femmes dans les crises oubliées. 

faire un don

Une collecte emblématique dédiée aux femmes dans les crises oubliées

Violence, accès défaillant aux soins médicaux, incertitude sur l’endroit où se trouvent leur mari ou leurs enfants et sur leur état de santé : c’est dans ces conditions adverses que les femmes des régions en crise sont contraintes de vivre jour après jour, loin des yeux du monde. Nous leur dédions notre 250ème collecte afin de les aider à devenir des actrices autonomes de leur communauté.

en savoir plus faire un don

Merci de tout cœur pour votre solidarité !

250 collectes en 73 ans

L’histoire de notre succès a commencé il y a 73 ans : le 26 septembre 1946, la Chaîne du Bonheur lançait sur les ondes sa première collecte au profit des enfants victimes de la guerre. Depuis, le temps a passé et nous avons beaucoup grandi et évolué.

Ce qui n’a pas changé, ce sont les appels aux dons lancés dans le sillage de grandes catastrophes en Suisse et à l’étranger, l’engagement sans faille en faveur des personnes en détresse ayant besoin d’une aide rapide, et la collaboration exemplaire avec nos partenaires, parmi lesquels la SRG SSR, Swisscom, La Poste Suisse au cours des premières décennies, Keystone, des associations de radios privées, sans oublier bien sûr 26 ONG accréditées pour l’aide à l’étranger et plus d’une centaine d’institutions sociales pour l’aide en Suisse.

 

Ces 73 années ont fait de nous le symbole de la Suisse solidaire.

Au total, nous avons lancé 249 appels aux dons et collecté par ce biais quelque 1,8 milliard de francs (y compris la valeur estimée des dons en nature). Nous avons consacré 1,546 milliard de francs au financement de 3’750 projets à l’étranger, ainsi que 212,3 millions de francs à l’aide en cas de catastrophe en Suisse et 41 millions de francs à l’aide sociale, également dans notre pays.