Enfance en souffrance

Dans le monde, des millions d’enfants et d’adolescents ne peuvent pas aller à l’école ou sont maltraités. Même en Suisse, des enfants sont victimes de violence au sein de leur foyer. C’est en nous unissant que nous pourrons améliorer l’avenir des enfants à long terme. MERCI pour votre soutien.

Faites un don maintenant

État de dons: 8’016’330 CHF

 

En Suisse et dans le monde, les enfants en souffrance ont  besoin de votre soutien !

Dans le monde, des millions d’enfants et d’adolescents ne sont pas scolarisés, sont exploités contre leur gré, subissent des violences ou sont victimes d’abus. Même en Suisse, on compte de nombreuses victimes de violence au sein des familles et de nombreux jeunes sont en rupture ou rencontrent des difficultés à trouver leur place au sein de la société.

La pandémie de coronavirus ajoute bien difficultés à ces enfants déjà fragilisés. Dans certains pays, elle entraîne la fermeture des écoles et creuse les inégalités. En allant à l’école, les enfants n’ont pas seulement accès à l’éducation, ils reçoivent également des repas équilibrés, sont protégés contre la violence, les abus et le travail forcé.

Soyons solidaires avec l’enfance en souffrance. En aidant ces enfants, vous leur permettez d’avoir accès à l’éducation, d’être protégés et ainsi de se construire un meilleur avenir. Merci !

Faire un don

«L’éducation et la protection sont des leviers efficaces pour permettre aux enfants en Suisse et dans le monde de se construire un avenir. Depuis 75 ans, la Chaîne du Bonheur s’engage en faveur des enfants en détresse. Mobilisez-vous à nos côtés en faisant un don maintenant afin que nous puissions financer des projets qui soutiennent ces enfants. En améliorant leur lendemain, nous leur permettrons de devenir des piliers de la société du futur.»
Aurore Geiser, Responsable de programmes humanitaires

L’aide à l’enfance au cœur de la Chaîne du Bonheur depuis 75 ans

Le 26 septembre 1946, Jack Rollan et Roger Nordmann, deux animateurs radio, lançaient le tout premier appel de la « Chaine du Bonheur » sur Radio Sottens. Leur objectif était de venir en aide aux enfants victimes des conséquences de la Deuxième Guerre mondiale. Nous sommes restés fidèles à la mission d’aider les enfants en détresse jusqu’à aujourd’hui.

Engagez-vous à nos côtés et aidez les enfants en souffrance en Suisse et dans le monde.

 

 

 

Dans le monde

Malgré les progrès effectués ces dernières années en matière d’accès aux soins de santé, de réduction de la mortalité infantile et de scolarisation, beaucoup d’enfants sont encore confrontés à d’énormes difficultés.

En plus de la pandémie de coronavirus qui continue de sévir et les conséquences du changement climatique qui menace directement la vie des enfants, les enfants en souffrance sont confrontés à bien d’autres obstacles :

  • Un enfant sur quatre souffre de la faim.
  • Un enfant sur trois vit dans une zone de conflit.
  • Plus de 260 millions d’enfants et d’adolescent·e·s n’ont pas accès à l’éducation

Ces facteurs et ces défis privent les enfants du monde entier de la chance de se construire leur propre avenir.

Soutenez ces enfants dès maintenant afin qu’ils puissent malgré tout continuer à apprendre et être protégés. Nous sommes convaincus qu’investir dans l’éducation et la protection, c’est investir dans un meilleur avenir pour les enfants en souffrance.

 

En Suisse

Même en Suisse des enfants et des jeunes sont en souffrance : ils sont victimes de violence au sein de leur famille ou ne trouvent pas leur place au sein de la société. En raison de rupture de formation, de formations basiques ou lacunaires, de manque de places d’apprentissage dans certains domaines ou certaines régions et d’un monde du travail de plus en plus exigeant, de nombreux jeunes se retrouvent sans perspective concrète. Parmi eux :

  • 50’000 enfants sont victimes de violence au sein de leur famille chaque année
  • Un jeune sur vingt est actuellement sans formation et sans travail.
  • Les cas de violence psychologique ont quasiment doublé entre 2010 et 2018.

En soutenant ces enfants et ces jeunes, nous leur permettrons de devenir un pilier essentiel de la société du futur et d’améliorer à leur tour la situation des générations à venir.

 

 

Accès à l’éducation

Les projets de nos ONG partenaires suisses veillent à ce que, même en temps de crise comme celle que nous traversons avec la pandémie de coronavirus, les enfants puissent aller à l’école ou aient accès à l’éducation. Même en cas de fermeture des écoles, ces enfants peuvent continuer à apprendre et recevoir les informations par le biais de leurs camarades de classe, d’émissions radio ou tout simplement par des mégaphones. Leur chance de se construire un avenir est ainsi préservée.

Soutien et aide pour les jeunes

Nous soutenons des projets d’organisations en Suisse qui permettent à des jeunes en rupture de trouver leur place au sein de la société. Ils reçoivent une aide pour combler leurs lacunes scolaires en suivant des cours de remise à niveau ou pour trouver une formation professionnelle ou un emploi. En outre, les projets aident par exemple les enfants victimes de violence familiale à obtenir protection et à atténuer les répercussions de la violence au sein d’institutions spécialisées dans le domaine.

Protection contre la violence et les abus

Les projets de nos ONG partenaires que nous finançons, permettent aux enfants d’être protégés de la violence et des abus. Cela se manifeste de manière différente chez les garçons et les filles : Alors que les filles se voient le plus souvent contraintes d’abandonner l’école et de travailler comme aides de ménages ou sont mariées de force, les garçons sont le plus souvent victimes de violence physique ou exploités dans la mendicité. En sensibilisant les parents et les enseignants, nous pouvons attirer l’attention sur l’importance d’une éducation non violente et agir en cas de soupçons.

Nos actualités

Merci de votre solidarité en faveur de l’enfance en souffrance!

Faire un don

Si vous avez des questions ou aimeriez en savoir plus sur notre Fondation, n’hésitez pas à nous contacter. Nous vous répondrons avec plaisir.