Questions fréquentes

Vous trouverez ici les réponses à (presque) toutes les questions que vous pouvez vous poser sur notre Fondation.

A propos de la Chaîne du Bonheur

Nous lançons généralement des collectes en cas de catastrophes naturelles et de crises humanitaires majeures qui surviennent en Suisse et à l’étranger. Les appels aux dons en faveur de l’étranger sont soumis à plusieurs conditions : le pays touché doit solliciter l’aide internationale, au moins trois de nos organisations partenaires doivent être sur place pour assurer le déploiement de l’aide, la catastrophe doit être de grande ampleur et la population suisse doit avoir connaissance de la situation.

Parfois, nous lançons également des collectes pour des causes qui demandent une attention particulière sur le long terme, en Suisse et dans le monde. Il peut s’agir par exemple du sans-abrisme ou de l’aide à l’enfance. Il s’agit ici d’une décision que nous prenons à l’interne.

En Suisse, nous lançons des appels aux dons suite à des catastrophes naturelles ou pour le soutien aux jeunes en difficulté d’insertion socio-professionnelle et pour les enfants victimes de violence familiale.

Notre travail s’organise autour de trois grands axes : mobiliser, concrétiser et contrôler. Nous lançons des appels aux dons le plus rapidement possible suite à de grandes catastrophes, crises ou conflits et nous finançons les projets de nos organisations partenaires grâce aux fonds collectés. Par la suite, pour garantir la qualité des projets, nous effectuons des contrôles à différents moments de la mise en place du projet pour garantir que les dons sont employés de la meilleure manière possible.

Pour en savoir plus sur notre fonctionnement, ici.

Nous finançons nos frais de fonctionnement avec les revenus produits par l’argent des fonds que nous ne dépensons pas immédiatement et que nous investissons dans des placements très peu risqués. Lorsque ces revenus sont insuffisants, notre Conseil de Fondation peut nous autoriser à puiser dans nos réserves. Par ailleurs, nous prélevons jusqu’à 5% sur les dons reçus. Néanmoins, lorsque les 5% prélevés ne sont pas utilisés pour soutenir nos frais de fonctionnement, nous attribuons ces dons à des collectes en cours.

Nous ne sommes pas titulaires du label de qualité Zewo (service spécialisé suisse des organisations d’utilité publique collectant des dons), et ce pour plusieurs raisons :

  • Nous sommes une fondation et non une organisation d’entraide. Nous ne sommes pas directement actifs sur le terrain.
  • La fondation Zewo fixe dans un calendrier spécifique quelles organisations peuvent faire des collectes et à quel moment. Or, nous appelons aux dons directement à la suite de catastrophes, crises et conflits et parce que l’urgence l’impose. Notre fonctionnement ne nous permet donc pas de nous soumettre à cet échéancier car nous lançons des collectes très rapidement après le début d’une crise.
  • Nous avons d’autres méthodes de collecte que celles des organisations d’entraide. Par exemple, au lieu de procéder à des appels aux dons par courrier, nous appelons aux dons sur nos propres canaux de communication et dans les médias de la SSR.

A l’exception de ces particularités, nous remplissons tous les autres critères de la fondation Zewo.

Nous ne travaillons pas directement sur le terrain : nous finançons les projets de nos organisations partenaires suisses qui, elles, ont des équipes dans les pays qui collaborent parfois avec des partenaires locaux. Elles ont toutes une solide expérience dans le domaine humanitaire à l’étranger et leurs projets doivent correspondre à des critères précis pour que nous les financions. Nous réalisons cependant régulièrement des visites pour suivre et évaluer les développement des projets dans les pays d’intervention.

En Suisse, nous ne travaillons pas sur le terrain non plus et finançons les projets d’organisations suisses suites à des catastrophes naturelles ou pour soutenir les jeunes en difficultés, les enfants victimes de violence familiale ou les sans-abri et personnes exclues.

Bien sûr ! Pour le moment, nous avons surtout besoin de bénévoles lors de nos journées nationales de solidarité pour répondre au téléphone et recevoir les promesses de don des donateurs et donatrices. Pour en apprendre plus sur le bénévolat, cliquez ici.

Nous ne collectons pas de dons matériels. La distribution de matériel directement dans les pays pose de grandes difficultés logistiques et il est extrêmement difficile de garantir une égalité de traitement entre les différent·e·s bénéficiaires. Cette aide n’est par ailleurs pas toujours viable sur le long terme.

Les crises, catastrophes naturelles et conflits nécessitent une réponse professionnelle. Nous finançons les projets de nos organisations partenaires qui adaptent leur réponse humanitaire aux besoins des populations vulnérables. L’achat de matériel peut également s’effectuer sur place, ce qui favorise l’économie locale.

Aide en Suisse

Un événement météorologique exceptionnel a détruit tous vos biens ? Les frais qui restent à votre charge après l’indemnisation par l’assurance vous placent dans une situation financière difficile ? Sous certaines conditions, nous pouvons vous venir en aide.

Découvrez ici les modalités de l’aide et la marche à suivre pour la solliciter.

En Suisse, nous soutenons les enfants victimes de violence familiale, les jeunes en difficulté d’insertion socio-professionnelle et les personnes sans abri et exclues.

Il s’agit de trois fonds permanents qui sont régulièrement alimentés par des collectes et des dons. Les demandes de soutien ne peuvent être soumises que lorsque nous faisons un appel à projets. Ceux-ci ont lieu au maximum une fois par an et par fonds.

Vous trouverez des informations à ce sujet ici.

En Suisse, comme dans le monde, il est important pour nous de financer des projets de qualité et efficaces, afin que les dons soient utilisés au mieux et permettent de venir en aide aux personnes en ayant le plus besoin. Pour l’aide en Suisse, nous travaillons donc avec une Commission de projets composée d’expert·e·s reconnu·e·s dans les domaines correspondants et qui veillent à une utilisation appropriée des dons. Ils et elles analysent les projets qui nous sont soumis suite à nos appels à projets par les organisations suisses et si un projet répond à nos critères de qualité, nous pouvons décider de le financer.

Nous redistribuons l’argent le plus efficacement possible, en respectant des normes de qualité élevées pour les projets d’aide. Nous vérifions précisément comment l’argent est utilisé et son impact.

Tout savoir sur les dons

Le plus simple est d’effectuer votre don en ligne.

Vous pouvez aussi faire un don par carte de crédit (VISA, Mastercard, American Express), Postfinance Card, TWINT ou Paypal.

Il est également possible de commander une QR facture qui vous sera envoyée par la Poste.

Lors de nos Journées nationales de solidarité, vous pouvez nous téléphoner au 0800 87 07 07 pour nous transmettre votre promesse de don. Nous vous enverrons ensuite un bulletin de versement.

Vous trouverez un aperçu de toutes les possibilités de don (rosier de la Chaîne du Bonheur, points Cumulus et autres) ici.

Que vous soyez un particulier ou une entreprise, il est tout à fait possible d’organiser une collecte de dons pour une occasion spéciale.

Merci de nous contacter avec le formulaire de contact en sélectionnant « Demandes diverses » et en précisant qu’il s’agit d’une collecte pour une occasion spéciale.

Si vous effectuez un don en ligne, une attestation vous sera automatiquement envoyée par e-mail.

En période de forte affluence sur notre plateforme de dons, il est possible que le délai pour recevoir l’attestation soit un peu rallongé.

S’agissant des dons réalisés avec bulletin de versement, vous recevez une attestation de don par courrier postal pour les montants de 500 francs ou plus.

Si vous n’avez pas reçu d’attestation, vous pouvez en faire la demande par e-mail ou au 058 458 12 12.

La sécurité et la protection de vos données sont garanties par la Chaîne du Bonheur. Les données des donateurs et donatrices sont traitées en interne et de manière confidentielle. La Chaîne du Bonheur ne transmet pas de données et ne fait pas de commerce d’adresses.

En tant que fondation reconnue d’utilité publique, nous sommes habilités à recevoir des dons, héritages et legs. Les dons versés peuvent être déduits de l’impôt fédéral direct ainsi que des impôts cantonaux et communaux.

Si vous n’avez pas reçu d’attestation, vous pouvez en faire la demande par e-mail ou au 058 458 12 12.

Nous communiquons régulièrement sur ce que nous pouvons mettre en place à grâce à vos dons sur notre site Internet et nos réseaux sociaux (Facebook|Instagram|LinkedIn|Twitter). Nous passons en revue les projets financés et expliquons comment l’aide arrive aux populations touchées. Parfois, des émissions télévisées comme Ensemble de la RTS présentent également nos projets avec des reportages dédiés.

Vous pouvez également vous abonner à notre Newsletter pour rester informé-e de nos dernières actualités.

Enfin, notre rapport annuel contient des informations détaillées sur les projets que nous soutenons ainsi que sur nos finances.

Les dons sans affectation précise sont reversés à la collecte en cours, c’est-à-dire là où les besoins sont les plus urgents.

Pour proposer des moyens de paiement en ligne comme les cartes de crédit, nous sommes dépendants des fournisseurs et prestataires correspondants. De plus, nous devons également payer des frais pour la gestion du compte. En moyenne, ces frais s’élèvent à 2% du montant du don. Afin de garantir que les dons reçus puissent être intégralement reversés pour financer les projets d’aide de nos ONG partenaires, nous avons décidé d’offrir la possibilité aux donateurs et donatrices de prendre en charge ces frais. Chacun et chacune peut décider librement s’il ou elle souhaite ou non participer à ces frais de traitement.

Emploi des dons

A la suite d’une catastrophe ou d’une crise humanitaire, nous finançons en premier lieu les projets de nos 25 organisations partenaires suisses qui travaillent déjà sur place et qui ont donc une très bonne connaissance du pays et de ses habitants.

Dans un premier temps, nos organisations partenaires évaluent précisément les besoins des populations affectées et mettent en œuvre des projets en fonction de ces observations.

Tout au long de la mise en œuvre, nous réalisons des contrôles qualité pour garantir que les projets bénéficient réellement aux populations affectées.

Le principe de base est le suivant : sur 100 francs donnés à la Chaîne du Bonheur, nous reversons au moins 95 francs aux organisations partenaires qui réalisent les projets. En effet, nous couvrons nos frais de fonctionnement en utilisant en priorité les revenus de nos placements et n’avons pas besoin de prélever un pourcentage élevé sur vos dons.

Nos organisations partenaires nous font parvenir des propositions de projets pendant ou à l’issue de nos collectes. Nous examinons ces demandes avec la plus grande attention pour assurer que les dons ne financeront que les activités qui répondent le mieux aux besoins des personnes confrontées à des difficultés.

Notre département des programmes intervient dans un premier temps pour vérifier si les dossiers soumis satisfont à nos lignes directrices, qui contiennent les critères que nous fixons pour financer un projet. Il passe alors la main à la Commission de projets Aide internationale, qui examine les dossiers dans le détail et formule une recommandation quant à l’octroi du financement. Les experts et expertes qui composent cette entité sont issu-e-s de tous les domaines d’intérêt : médecine, protection de l’enfance, construction, eau et hygiène, économie. Enfin, le comité décisionnel de la Commission rend une décision de financement définitive sur la base de la recommandation reçue.

Nous accordons notre soutien aux personnes en détresse tant en Suisse qu’à l’étranger.

Toutes les informations relatives à notre aide en Suisse sont rassemblées ici.

Les institutions sociales privées actives pour le soutien des jeunes en rupture et les enfants victimes de violence familiale peuvent consulter cette page pour savoir dans quelle mesure et comment elles peuvent déposer une demande de financement. Nous soutenons également l’aide aux sans-abri et aux personnes exclues en Suisse. Vous pouvez trouver des informations à ce sujet ici.

Nos organisations partenaires

La confiance que vous nous témoignez à travers votre don nous engage à employer votre argent de la manière la plus efficace et la plus utile possible en faveur des victimes de catastrophes ou de crises humanitaires.

C’est pourquoi nous collaborons avec 25 organisations d’entraide suisses qui respectent nos critères de qualité très élevés.

Nous pouvons ainsi garantir que votre don sera employé de manière responsable et qu’il permettra bel et bien de soutenir celles et ceux qui en ont le plus besoin.

Pour être accréditée par la Chaîne du Bonheur, une organisation doit notamment remplir les conditions suivantes:

  • Être une organisation d’utilité publique suisse impliquée depuis plus de trois ans dans des projets d’aide humanitaire ou d’aide à l’enfance
  • Disposer d’une capacité de gestion des projets depuis la Suisse
  • Disposer d’un processus de gestion de la qualité et assurer la transparence et la redevabilité
  • Être conforme aux normes ZEWO, notamment en publiant des comptes annuels selon les normes comptables en vigueur

Les organisations qui souhaitent devenir un partenaire opérationnel de la Chaîne du Bonheur dont nous pourrions financer les projets à l’étranger, trouveront ici des informations sur les critères d’accréditation et la procédure de candidature en deux étapes concernant les partenaires opérationnels à l’étranger (aide humanitaire et aide à l’enfance).

Avez-vous d’autres questions ? Envoyez-nous un e-mail ou appelez-nous du lundi au vendredi, entre 08:30-12:00 et 14:00-16:30, au 058 458 12 12.

Si vous avez des questions ou aimeriez en savoir plus sur notre Fondation, n’hésitez pas à nous contacter. Nous vous répondrons avec plaisir.