Questions fréquentes

Vous trouverez ici les réponses à (presque) toutes les questions que vous pouvez vous poser sur notre Fondation.

A propos de la Chaîne du Bonheur

Nous lançons généralement des collectes en cas de catastrophes naturelles et de crises humanitaires majeures qui surviennent en Suisse et à l’étranger. Les appels aux dons en faveur de l’étranger sont soumis à plusieurs conditions: le pays touché doit solliciter l’aide internationale, nos partenaires humanitaires doivent déjà être sur place pour assurer le déploiement de l’aide, et la catastrophe doit être de grande ampleur.

Notre travail s’organise autour de trois grands axes: mobiliser, concrétiser et contrôler . Nous lançons des appels aux dons au lendemain de grandes catastrophes, nous finançons les projets des ONG partenaires au moyen des fonds récoltés et nous effectuons des contrôles à différents niveaux pour garantir que les dons sont employés de la meilleure façon possible.

Pour en savoir plus sur notre fonctionnement, cliquez ici.

Nous finançons nos frais de fonctionnement avec les revenus produits par les fonds que nous ne dépensons pas immédiatement et que nous investissons dans des placements très peu risqués. Quand ces revenus sont insuffisants, nous puisons dans nos réserves. Nous prélevons au maximum 5% sur les dons reçus. Ce prélèvement est autorisé par le Conseil de Fondation uniquement quand les revenus des placements et les réserves existantes ne permettent pas de couvrir l’intégralité de nos frais de fonctionnement.

Nous ne sommes pas titulaires du label de qualité Zewo (service spécialisé suisse des organisations d’utilité publique collectant des dons), et ce pour plusieurs raisons:

  • Nous sommes une fondation et non une organisation d’entraide, c’est-à-dire que nous n’avons pas d’activité opérationnelle.
  • La fondation Zewo fixe dans un calendrier spécifique quelles organisations peuvent faire des collectes et à quel moment. Or nous appelons aux dons directement à la suite de catastrophes et nous ne pouvons donc pas nous soumettre à cet échéancier.
  • Nous avons d’autres méthodes de collecte que celles des organisations d’entraide. Au lieu de procéder à des sollicitations par courrier, nous appelons aux dons sur nos propres canaux de communication et dans les médias de la SSR.

A l’exception de ces particularités, nous remplissons tous les autres critères de la fondation Zewo.

Aide en Suisse

Si votre budget ne vous permet pas de couvrir une dépense imprévue, notre aide sociale peut vous donner un coup de pouce sous certaines conditions.

Découvrez ici si votre demande est recevable et comment vous pouvez la transmettre à notre service.

Un événement météorologique exceptionnel a détruit tous vos biens? Les frais qui restent à votre charge après l’indemnisation par l’assurance vous placent dans une situation financière difficile? Notre aide aux victimes des intempéries peut faire un geste en votre faveur sous certaines conditions.

Découvrez ici les modalités de l’aide et la marche à suivre pour la solliciter.

Tout savoir sur les dons

Le plus simple est d’effectuer votre don en ligne.

Vous pouvez également commander un bulletin de versement ou faire un don à l’aide de notre application Swiss Solidarity.

Vous trouverez un aperçu de toutes les possibilités de don (rosier de la Chaîne du Bonheur, points Cumulus et autres) ici.

Si vous effectuez un don en ligne, une attestation vous sera automatiquement envoyée par e-mail.

S’agissant des dons réalisés avec bulletin de versement, vous recevez une attestation de don par courrier postal pour les montants au moins égaux à 500 francs.

Si vous n’avez pas reçu d’attestation, vous pouvez en faire la demande par e-mail ou au 058 458 12 12, en vous munissant de la quittance ou d’une preuve de virement.

En tant que fondation reconnue d’utilité publique, nous sommes habilités à recevoir des dons, héritages et legs. Les dons versés peuvent être déduits de l’impôt fédéral direct ainsi que des impôts cantonaux et communaux.

Impôt fédéral direct
Les dons versés aux organisations d’utilité publique ayant leur siège en Suisse sont déductibles de l’impôt fédéral direct (art. 33 LIFD). Les dons totaux ne doivent pas dépasser 20 % du revenu net. Pour les personnes morales, la déduction des dons est limitée à 20 % du bénéfice net (art. 59 LIFD).

Impôts directs des cantons et des communes
Impôts directs des cantons et des communes
Les dons versés aux organisations d’utilité publique ayant leur siège en Suisse sont déductibles de l’impôt jusqu’à concurrence du montant fixé par le droit cantonal (art. 9 LIHD). Nous vous invitons à vous référer à la législation en vigueur dans votre canton.

Si vous n’avez pas reçu d’attestation de don, vous pouvez en faire la demande par e-mail ou en nous téléphonant au 058 458 12 12.

Nous communiquons régulièrement sur le devenir de vos dons sur notre site Internet et les réseaux sociaux. Nous passons en revue les projets financés et expliquons comment l’aide arrive aux populations touchées.

La Newsletter à laquelle vous pouvez abonner vous informera régulièrement sur les activités en cours.

Enfin, notre rapport annuel contient des informations détaillées sur les projets que nous soutenons ainsi que sur nos finances.

Les dons sans affectation précise sont reversés à la collecte en cours, c’est-à-dire là où le besoin d’argent est le plus urgent.

Emploi des dons

A la suite d’une catastrophe, nous finançons en premier lieu les projets de nos 25 organisations partenaires suisses 25 organisations partenaires suisses qui travaillaient déjà sur place avant l’événement et qui ont donc une très bonne connaissance du pays et de ses habitants.

Lors d’une première étape, nos partenaires humanitaires évaluent précisément les besoins des populations touchées et calibrent leurs projets en fonction de ces observations.

Tout au long de la mise en œuvre, nous réalisons des contrôles qualité pour garantir que l’argent bénéficie réellement aux populations affectées.

Le principe de base est le suivant: sur 100 francs donnés à la Chaîne du Bonheur, nous reversons 100 francs aux organisations partenaires qui réalisent les projets. En effet, nous couvrons nos frais de fonctionnement en utilisant en priorité les revenus de nos placements. Les années où l’évolution est défavorable sur les marchés financiers, nous pouvons prélever un maximum de 5% des dons récoltés pour régler nos frais d’exploitation. Ce cas de figure est toutefois peu courant et réservé aux situations exceptionnelles où les réserves issues des revenus excédentaires des placements ne suffisent pas à couvrir les dépenses de fonctionnement. De leur côté, nos organisations partenaires peuvent prélever au maximum 10% des coûts totaux de projet au titre des frais d’administration. D’autres frais peuvent s’ajouter sur place, pour la location de locaux et le transport par exemple. Mais en fin de compte, sur 100 francs donnés, entre 80 et 100 francs bénéficient directement aux populations affectées par des désastres.

Il ressort de nos longues années d’expérience dans l’aide aux victimes de catastrophes que l’argent récolté suite à un appel aux dons est alloué comme suit:

  • 15% à l’aide d’urgence
  • 70% à la reconstruction et à la création de nouvelles sources de revenu
  • 15% à la consolidation des projets et à leur transmission à la population locale

Plusieurs années peuvent s’écouler avant que les dons soient distribués dans leur totalité.

Nos organisations partenaires nous font parvenir des propositions de projets à l’issue des opérations de collecte. Nous examinons ces demandes avec la plus grande attention pour assurer que les dons ne financeront que les activités les plus utiles aux populations en détresse.

Notre département Projets intervient dans un premier temps pour vérifier si les dossiers soumis satisfont à nos lignes directrices. Il passe alors la main à la Commission de projets Aide internationale, qui examine les dossiers dans le détail et formule une recommandation quant à l’octroi du financement. Les experts qui composent cette entité sont issus de tous les domaines d’intérêt: médecine, protection des enfants, construction, eau et hygiène, économie. Enfin, le comité décisionnel de la Commission rend une décision de financement définitive sur la base de la recommandation reçue.

Lorsqu’une demande est approuvée, nous prenons en charge jusqu’à 80% des coûts de projet totaux, tandis que les organisations partenaires peuvent déduire au maximum 10% de frais administratifs.

Nous accordons notre soutien aux personnes en détresse tant en Suisse qu’à l’étranger.

Toutes les informations relatives à notre aide en Suisse sont rassemblées ici.

Les personnes qui ont été durement touchées par des intempéries ou qui traversent une passe financière difficile peuvent consulter cette page pour savoir dans quelle mesure et comment ils peuvent déposer une demande d’aide auprès de nos services.

Nos organisations partenaires

La confiance que vous nous témoignez à travers votre don nous engage à employer votre argent de la manière la plus efficace et la plus utile possible en faveur des victimes de catastrophes.

C’est pourquoi nous collaborons avec 25 organisations d’entraide suisses qui respectent nos critères de qualité très élevés.

Nous pouvons ainsi garantir que votre don sera utilisé de manière responsable dans le respect de votre volonté et qu’il arrivera aux personnes à qui il est destiné.

Pour être accréditée par la Chaîne du Bonheur, une organisation doit notamment remplir les conditions suivantes:

  • Etre une organisation d’utilité publique suisse impliquée depuis plus de trois ans dans des projets d’aide humanitaire ou d’aide à l’enfance
  • Disposer d’une capacité de pilotage des projets depuis la Suisse
  • Disposer d’un processus de gestion de la qualité et assumer la transparence et la redevabilité
  • Etre conforme aux normes ZEWO, notamment publier des comptes selon les normes comptables en vigueur

Pour obtenir la liste des critères d’agrément, adressez un e-mail à la Chaîne du Bonheur qui vous les fera parvenir et analysera votre demande d’agrément le cas échéant.