Nos partenaires et sponsors

Appuyés par nos partenaires de longue date, nous fournissons un travail de meilleure qualité et apportons une aide toujours plus efficace.

Plus forts avec nos sponsors

Dès qu'un désastre majeur se produit en un point du globe, la population suisse nous fait don de sommes qui totalisent plusieurs dizaines de millions de francs. Nous utilisons ces fonds pour venir en aide aux personnes en détresse en Suisse et à l'étranger. Rien toutefois ne serait possible sans le formidable soutien de nos nombreux partenaires et sponsors. Ces collaborations existent pour certaines depuis des dizaines d'années, voire depuis nos débuts. Nous vous en présentons les principales ici.

 Swisscom, partenaire de la Chaîne du Bonheur

Swisscom est un partenaire de la première heure. Avec le soutien de l’entreprise, les PTT de l’époque, la Chaîne du Bonheur a été en mesure d’organiser en 1951 la première collecte adossée à une centrale téléphonique, au profit des victimes des crues dans la plaine du Pô. Ce fut le début d’un partenariat qui perdure encore aujourd’hui.

Dans le cadre des actions de collecte, Swisscom met à disposition des lignes téléphoniques et le numéro d’appel gratuit 0800 87 07 07 pour que nos bénévoles puissent recueillir les promesses de dons.

Par le jeu de cette aide, d’autres prestations en nature et une contribution directe non-négligeable, nos coûts de fonctionnement sont considérablement comprimés. En outre, Swisscom encourage régulièrement la générosité de ses collaborateurs et double les montants recueillis (dons jumelés).

 Keystone, partenaire de la Chaîne du Bonheur.
Une image vaut mille mots.

Afin que nous puissions communiquer sur l’ampleur des dégâts et l’urgence des besoins dès les heures qui suivent une catastrophe, Keystone nous autorise à utiliser gratuitement les images des régions sinistrées.

Keystone pose un regard helvétique sur notre pays et sur le monde. Une vingtaine de photographes permanents dans toute la Suisse et les agences partenaires internationales suivent de très près l’actualité du moment.

Poids lourd des agences photographiques en Suisse, Keystone possède par ailleurs une immense collection de documents sur l’histoire sociale de notre pays, soit près de 11 millions d’images d’archives.

«Pour moi, la Chaîne du Bonheur, c'est l'amour du prochain traduit en actes.»
Michael In Albon, Corporate Responsibility, Swisscom

Emergency Appeals Alliance

L’union fait la force, comme le montrent les appels aux dons collectifs et les partenariats noués avec les médias et le secteur privé pour collecter de l’argent lors des catastrophes humanitaires.

Animés par cette conviction, nous nous sommes regroupés en 2008 avec des organismes aux structures et au fonctionnement analogues pour fonder la coalition «Emergency Appeals Alliance» (EAA).

L’objectif d’EAA est de partager les expériences concernant la gestion d’appels nationaux et collectifs et d’avoir plus de poids dans les négociations avec les médias internationaux.

Plus d’informations


Durant les journées nationales de solidarité, nous bénéficions également de la mobilisation d’un groupement de radios privées de Suisse romande.

Réunis au sein de l’association «Radios Régionales Romandes» (RRR), 10 émetteurs privés relaient nos appels aux dons en faveur des victimes de désastres. Nous touchons de ce fait un nombre d’auditeurs encore plus grand.

«La Chaîne du Bonheur est phénoménale! L’association «Privatradio pro Glückskette» est le premier et peut-être le seul exemple de grandes radios privées alémaniques qui se soient fédérées autour d'une bonne cause, en dehors de toute rivalité.»
Jürgen Sahli, président de l'association «Privatradios pro Glückskette»