03.08.2021

1 après l'explosion de Beyrouth

L’aide à plus long terme prend le relais de l’aide d’urgence pour gérer le quotidien. Plusieurs organisations partenaires s’efforcent toujours d’aider les personnes à retrouver une vie normale dans la capitale libanaise.

Faire un don

Dons récoltés : 7’608’658 CHF

 

 

 

Une population vulnérable au cœur d’une crise à multiples facettes

Le 4 août 2020, Beyrouth a été touchée par une explosion dévastatrice qui a endommagé ou détruit les bâtiments et l’infrastructure dans un rayon de plusieurs kilomètres. Plus de 200 personnes ont perdu la vie, plus de 6’000 autres ont été blessées, et près de 300’000 ont perdu leur logement. Un appel aux dons a alors été lancé afin de venir en aide à la population libanaise plongée dans cette situation d’urgence.

Un an après la catastrophe, les besoins des habitants restent énormes. L’explosion a eu lieu dans un contexte déjà très difficile, auquel s’est ajoutée la pandémie de coronavirus, qui a encore empiré la situation. Avant l’explosion, les Libanais devaient en effet déjà faire face à une crise économique, financière et sociale. Avec une terrible inflation qui avait déjà commencé en 2019, de nombreuses personnes ont vu toutes leurs économies disparaître. Selon l’ONU, à l’heure actuelle, on estime qu’environ 55 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. En outre, près d’un million et demi de réfugiés vivent au Liban, pour une population totale d’environ 7 millions d’habitants. On estime également que 90 % de ces réfugiés vivent en dessous du seuil de pauvreté, ce qui augmente les tensions entre les différents groupes ethniques présents dans la capitale.

Une aide en plusieurs étapes

Immédiatement après l’explosion dans le port de Beyrouth, cinq de nos organisations partenaires ont lancé des programmes d’aide en distribuant de la nourriture, de l’eau et d’autres biens de première nécessité, en soignant les personnes blessées et en réparant d’urgence les bâtiments fortement endommagés. Dans un deuxième temps, ces organisations partenaires ont œuvré à la remise en état des maisons, à la restauration des moyens d’existence, à la sécurité alimentaire, à la protection et à l’éducation. L’aide a ensuite été élargie aux foyers, familles et personnes n’étant pas seulement en situation précaire à cause de l’explosion elle-même, mais aussi en raison de la conjonction des diverses crises frappant le Liban.

Pour toutes ces familles dont les maisons ont été soufflées par l’explosion, réparer les dommages était la priorité pour retrouver la sécurité chez soi. Un an plus tard, c’est la crise économique totale qui met la population à genoux. C'est pourquoi à travers une sélection rigoureuse nous consacrons nos fonds restant à la distribution d'argent destiné au minimum vital. Ceci permet aux victimes les plus nécessiteuses de survivre.
Tasha Rumley, responsable des programmes humanitaires de la Chaîne du Bonheur

Save the Children
Soutien psychologique pour les enfants

De nombreux enfants ont été traumatisés par la violence de l’explosion à Beyrouth. Pour les aider eux aussi, la Chaîne du Bonheur finance donc une assistance visant à faciliter leur retour à une vie normale. Grâce à vos dons, notre organisation partenaire, Save the Children, aide les enfants à surmonter les séquelles psychologiques de l’explosion en les écoutant, en leur offrant un espace où exprimer leurs sentiments et en leur donnant des outils pour dépasser leur traumatisme et retourner à une vie normale.

Medair
Distribution de 2’821 kits d’abris d’urgence, 1’838 kits d’hygiène et 440 kits bébé

Après l’explosion, de nombreux appartements et maisons n’avaient plus de portes ou de fenêtres. Les familles n’avaient également plus les objets du quotidien nécessaires à leur survie. Grâce à vos dons, notre organisation partenaire Medair a pu distribuer des kits de construction et du matériel et proposer des réparations afin d’améliorer l’habitabilité des logements.

CRS
Aide en espèces dans divers domaines

Notre organisation partenaire, la Croix-Rouge suisse, soutient à Beyrouth les familles dont le logement a été fortement endommagé par l’explosion ou dont les conditions spécifiques, telles qu’une maladie chronique ou l’absence d’un parent, les rendent particulièrement vulnérables. Avec une aide en espèces, les personnes touchées peuvent répondre à leurs besoins les plus urgents en achetant des biens de première nécessité tels que de la nourriture, des médicaments ou des matériaux de construction pour réparer leur logement.

Vos donations font la différence. Merci pour votre soutien!