06.02.2024

Un an après les séismes en Turquie et en Syrie : les défis humanitaires persistent

Il y a un an, le 6 février 2023, de violents séismes ont frappé le sud de la Turquie et le nord de la Syrie, tuant plus de 50 000 personnes et causant des dégâts colossaux dans ces deux pays. Cette catastrophe, la pire de la région en un siècle, a exacerbé la précarité des communautés syriennes déjà éprouvées par 12 ans de conflit.

Face à l’ampleur de la catastrophe, la mobilisation en Suisse a été exemplaire et s’est matérialisée par plus de 32 millions de francs de dons. Dès les premiers jours qui ont suivi les séismes, l’aide d’urgence a pu être déployée par les ONG partenaires suisses de la Chaîne du Bonheur sur place. Au cours des mois suivants, elles ont continué à assurer la distribution d’eau potable, de nourriture, de kits d’hygiène, d’abris, de couvertures et de poêles de chauffage. Les ONG partenaires ont également déployé un soutien psychosocial et mis en place des cliniques mobiles afin d’assurer un accès aux soins de santé. Elles ont contribué à la réparation de bâtiments et d’infrastructures essentielles comme les systèmes d’approvisionnement en eau. Au total, plus de 13 millions de francs ont été engagés sur plus de 20 projets en 2023.

@keystone
Sur place, les images de destruction sont toujours omniprésentes, même si, après un an, les travaux de déblaiement ont progressé dans de nombreux endroits. De nombreuses personnes souffrent de traumatismes et ont des difficultés à reprendre une vie normale. L'aide que nous apportons par le biais de nos organisations partenaires fait toute la différence.
Ernst Lueber

Actuellement, les besoins humanitaires persistent et de nombreuses familles vivent encore dans des abris précaires. En particulier, les survivant·e·s sont confronté·e·s à des problèmes d’accès à l’eau potable et aux soins de santé. Avec la crise qui perdure, d’autres enjeux surviennent, notamment l’accès au marché du travail et à l’éducation. La reconstruction sera un processus à long terme. C’est pourquoi, la Chaîne du Bonheur maintient sa campagne de solidarité active, soulignant que les dons continuent d’être essentiels pour permettre aux populations de vivre à nouveau dignement. Les dons sont toujours possibles.

Faire un don

Si vous avez des questions ou aimeriez en savoir plus sur notre Fondation, n’hésitez pas à nous contacter. Nous vous répondrons avec plaisir.