05.03.2019

Guerre au Yémen - engagez-vous à nos côtés sur les médias sociaux!

Aidez-nous à atteindre plus de personnes avec notre appel aux dons pour le Yémen! Vous trouverez sur cette page du contenu à partager sur vos propres réseaux. MERCI!

Nous avons besoin de votre aide!

Le Yémen connaît aujourd’hui l’une des plus grandes catastrophes humanitaires au monde. En collaboration avec nos cinq ONG partenaires, nous nous engageons à venir en aide à la population affectée par les ravages de la guerre. Cependant, cette guerre et ses terribles conséquences sont peu présentes dans les médias. C’est pourquoi, nous avons besoin de votre aide. Partagez les contenus de cette page sur vos propres réseaux sociaux et sensibilisez ainsi vos amis et connaissances à la grande détresse qui règne au Yémen et à l’aide que nous pouvons apporter.

Partagez vos posts avec #SwissSolidarity – MERCI!

Lien pour faire un don: https://don.bonheur.ch/yemen19/

Plus d’informations sur notre collecte pour le Yémen: https://www.bonheur.ch/collectes/guerre-au-yemen/

Pourquoi faire un don pour le Yémen?

  • la guerre au Yémen sévit depuis plus de quatre ans;
  • selon le UNHCR, il s’agit de la pire catastrophe humanitaire au monde;
  • 24 millions de personnes dépendent de l’aide humanitaire pour survivre – soit trois fois la population suisse;
  • 1,8 million d’enfants souffrent de malnutrition – au Yémen, il y a plus d’enfants qui souffrent de malnutrition que de jeunes de moins de 20 ans en Suisse.
  • près de 4 millions de personnes ont été déplacées dans leur propre pays au cours des trois dernières années;
  • plus de la moitié des centres de santé sont hors-service;
  • le manque d’accès à l’eau potable et sa mauvaise qualité entraînent la propagation de maladies et d’épidémies telles que le choléra.

Appel aux dons

Télécharger

Comment pouvons-nous aider?

Cinq ONG partenaires de la Chaîne du Bonheur travaillent actuellement au Yémen et aident de la manière suivante:

  • elles assurent un accès à l’eau potable;
  • elles s’occupent des enfants malnutris;
  • elles prennent en charge les malades et les blessés;
  • elles améliorent les conditions d’hygiène et aident à empêcher la propagation de maladies;
  • elles distribuent des kits contenant les articles nécessaires à la survie quotidienne ;
  • lorsque c’est techniquement réalisable, elles distribuent de l’argent en espèce afin que les Yéménites puissent eux-mêmes acheter les biens dont ils ont besoin.