01.07.2020

Coronavirus International – La solidarité ne s'arrête pas aux frontières

Face à l’aggravation de la situation dans les camps de réfugiés et les pays où règne une extrême pauvreté, nous ouvrons un compte de collecte pour les projets de lutte contre le coronavirus à l’étranger.

Faire un don

Impact mondial du coronavirus

Le coronavirus a bouleversé la vie des Suisses et nous sommes conscients que de nombreuses personnes, dans notre pays, continuent à souffrir du virus, des mesures de confinement et de leurs conséquences, et en souffriront sans doute encore longtemps. Grâce à vos dons pour la collecte « Coronavirus Suisse », nous venons en aide à ces personnes en soutenant 112 projets menés par plus de 100 organisations helvétiques.

Ailleurs dans le monde, la crise du coronavirus frappe avant tout les plus fragiles et amplifie les problèmes d’inégalité sociale et de pauvreté. Ses conséquences sont dramatiques pour les personnes qui vivent dans les camps de réfugiés, les bidonvilles, les zones de guerre et les pays de grande pauvreté.

Nous voulons être solidaires de toutes les personnes dans le monde qui souffrent particulièrement de la pandémie de coronavirus. Grâce à votre don, nous pourrons aider nos organisations partenaires à protéger ces personnes contre le virus et à leur permettre d’accéder à de la nourriture et à des soins médicaux.

Double peine pour les pays en crise

Alors qu’en Suisse, nous nous dirigeons doucement vers une « nouvelle normalité », la situation s’aggrave dans les pays qui, avant la pandémie de coronavirus, étaient déjà confrontés à de nombreuses difficultés telles que l’extrême pauvreté, la guerre et les conflits. Cela entraîne d’immenses besoins humanitaires.

Le Mozambique, par exemple, a été dévasté par un cyclone l’an passé, Haïti est la proie de tremblements de terre, d’ouragans et de la criminalité, et dans le camp de réfugiés de Rohingya au Bangladesh, les gens vivent et survivent au jour le jour.

Pour les familles qui vivent dans des conditions aussi précaires, un confinement entraîne une perte totale de revenus. Quant aux travailleurs journaliers de ces pays, il n’existe aucun filet social pour atténuer leurs difficultés : l’aide humanitaire est leur dernier recours.

« En plus de la faim qui lorgne et des risques de contamination par le COVID-19 dans les zones surpeuplées, ce sont des décennies d’efforts en santé et développement qui sont menacées. Par peur de la contamination à l’hôpital, des femmes accouchent seules à la maison, des parents repoussent la vaccination de leurs enfants, des malades de la tuberculose ou du VIH renoncent à leur traitement, et tant d’autres destins sont renversés par le coronavirus. »
Tasha Rumley, Responsable de Programmes humanitaires

À quoi sert votre don ?

Afin que nos ONG partenaires puissent réagir rapidement à la détérioration de la situation et modifier leurs projets en conséquence, nous avons déjà affecté deux millions de francs à des projets de prévention.

Grâce à vos dons, ces organisations peuvent aller plus loin, par exemple en assurant les soins de base, y compris les accouchements et les vaccinations. Elles peuvent également aider les personnes qui ont perdu leurs revenus en leur distribuant une allocation en espèces ou des denrées alimentaires.

Enfin, elles peuvent soutenir les très petites entreprises en les aidant à mettre en place des dispositifs pour se protéger ainsi que leurs clients, comme des masques et des points de lavage des mains, et ainsi continuer leur activité économique.

Un grand merci pour votre soutien et votre solidarité. Ensemble, nous ferons la différence !

Vous trouverez ici de plus amples informations sur notre collecte « Coronavirus International »

« Coronavirus International »