28.08.2019

Des collectes peu ordinaires

Si aujourd'hui les dons d'argent sont désormais la norme, ça n'a pas toujours été le cas. Découvrez quelques collectes originales.

Vive les vacances !

Cet orphelin de guerre anglais est l’invité de la première émission de la Chaîne du Bonheur le 26 septembre 1946. Il a pu bénéficier de vacances en Suisse, à Avenches, chez une bienfaitrice, Juliette Hédiguer (à gauche sur la photo). Nous espérons qu’il était heureux de son séjour !

Matière à lire

Première collecte nationale, en 1947, réalisée au profit des soldats victimes d’une intoxication à l’huile minérale. Un empoisonnement à l’huile de refroidissement, employée par erreur comme huile de cuisson, a provoqué des troubles chez une centaine de personnes qui en ont gardé des séquelles graves allant jusqu’à la paralysie des jambes. Pas moins de 10 tonnes de livres et de magazines sont collectés pour eux.

Chocolat et tabac

En 1948, nous avons réalisé une collecte de tabac et de chocolat au profit de foyers de personnes âgées en Suisse.

Avez-vous de vieux chapeaux de feutres ?

En 1948, la Chaîne du Bonheur récupère des chapeaux de feutre usagés à partir desquels les malades et les convalescents confectionnent des chaussons. Objectif de l’opération : « Par le travail et la possibilité d’un revenu, insuffler à l’âme des malades le courage de vivre et la force de guérir !»

Qu’est-ce qu’on va manger ?

En 1951, nous avons collecté 60 tonnes de marchandises pour réaliser le dernier vœux d’un auditeur : améliorer la saveur des repas des orphelins. Ainsi ils ont été gâtés avec des croûtes au fromage, de la crème au chocolat et d’autres délicatesses.

À vos aiguilles !

Difficilement imaginable aujourd’hui : en 1951, la Chaîne du Bonheur collecte de la laine en faveur des personnes qui souffrent du froid !

Air Bonheur

1975 : l’action Air Bonheur permet à des personnes retraitées démunies de passer une semaine de vacances à Majorque.