Népal: aide après le séisme

La population suisse a donné plus de 32,5 millions de francs en faveur des victimes du violent tremblement de terre au Népal. Découvrez sur cette page comment les fonds récoltés ont été utilisés.

Status : Terminé
Aide d'urgence
Reconstruction
Phase finale
25.04.2015
Dons collectés CHF 32'553'853

Scènes de désolation et de souffrance indescriptibles

Le tremblement de terre du 25 avril 2015 et les nombreuses répliques qui ont duré jusqu’à la mi-mai ont causé des pertes considérables. Le bilan est très lourd: plus de 9000 morts, 22 000 blessés et 600 000 habitations détruites.

Au cours des semaines qui ont suivi la catastrophe, l’acheminement de l’aide dans les vallées et villages reculés a constitué le principal enjeu des opérations de secours. Nombre de routes étaient complètement dévastées ou coupées suite à des glissements de terrain.

Grâce aux partenaires locaux des organisations d’entraide suisses, les secours d’urgence ont néanmoins été déployés rapidement, et la phase de reconstruction a pu démarrer quelques semaines plus tard.

Télécharger le flyer de l'étude d'impact

La catastrophe et les souffrances des Népalais ont beaucoup touché la population suisse, qui s’est montrée très solidaire. Par rapport à des organisations similaires et des donateurs de sept autres pays, nous avons été les plus généreux en termes de dons par habitant.
Roland Thomann, directeur de la Chaîne du Bonheur

Quel est l’impact de votre don ?

Grâce à la générosité de nos donatrices et de nos donateurs, nous avons financé 34 projets au cours des cinq dernières années. Onze œuvres d’entraide partenaires suisses et huit organisations locales les ont mis en œuvre.

  • 22% des fonds ont été alloués à la phase d’aide d’urgence.
  • 71% ont été investis dans la reconstruction d’habitations, d’écoles, etc.
  • 7% sert à financer le soutien et la formation dans le domaine de la protection contre les catastrophes.

L’aide en chiffres

Grâce à votre générosité, cinq ans après la catastrophe, les habitants vivent dans des maisons répondant aux normes parasismiques, ils ont accès à des dispensaires et leurs enfants vont à l’école.

La reconstruction n’a pas seulement concerné les habitations et les écoles : elle a notamment abouti à la remise en état des réseaux d’alimentation en eau potable et des systèmes d’irrigation.

Aide d’urgence

  • Tentes et couvertures
  • Eau et nourriture
  • Prise en charge médicale de base

 

Reconstruction

  • 3246 habitations ont été remises en état ou reconstruites selon des normes parasismiques.
  • 61 écoles ont été reconstruites.
  • 57 installations de captage d’eau potable et systèmes de distribution ont été réparés ou reconstruits.
  • 42 systèmes d’irrigation ont été réparés.
  • 31 moulins ont été construits.
  • 8 dispensaires ont été reconstruits.

Aide économique

  • 2456 familles de paysans dans le besoin ont obtenu un soutien financier.
  • 1780 maçons ont été formés.

2020 : Évaluation

Sondage auprès des sinistrés: quel est le bénéfice réel de l’aide?

Comment notre aide a-t-elle été perçue par la population locale? A quel point est-elle efficace et durable? Et a-t-elle véritablement profité aux familles qui en avaient le plus besoin?

Ces questions étaient au cœur d’un sondage que nous avons confié à la société de conseil locale et indépendante Scott Wilson Nepal en février 2020. Par ailleurs, des membres des autorités népalaises ont été interrogés sur la qualité de la collaboration avec les organisations d’entraide suisses.

Le périmètre géographique de l’enquête a été limité à deux communes du Sindhulpalchok. Trois de nos partenaires (Caritas, Helvetas et Solidar Suisse) ont collaboré à plusieurs projets dans ce district durement touché par le séisme.

1500 personnes ont pris part au sondage (écoliers, propriétaires, chefs de villages, etc.).

« Nous voulions recueillir l’avis des bénéficiaires sur l’efficacité, l’utilité et la durabilité de notre dispositif d’aide. Les résultats de l’évaluation mettent clairement en évidence l’importance et la pérennité de notre travail et de celui des œuvres d’entraide partenaires. »
Ernst Lüber, Responsable du département des programmes, Chaîne du Bonheur

Les principaux résultats

Dans l’ensemble, l’enquête a révélé une image très positive de l’aide venue de Suisse. La plupart des sondés ont déclaré que le soutien apporté couvrait leurs besoins les plus essentiels.

  • 97% des sondés sont satisfaits que leur habitation réponde aux normes parasismiques.
  • 91% des personnes interrogées sont satisfaites des nouveaux systèmes d’irrigation.
  • 83% des sondés estiment que l’aide économique a été allouée aux plus défavorisés.
  • 99% des élèves trouvent que les travaux de reconstruction de leur établissement scolaire sont réussis.

Les 24 représentants des autorités interrogés ont jugé éminemment positives la coopération avec les œuvres d’entraide et l’implication des décideurs et de la population. Ils ont également indiqué que les bénéficiaires ont grandement profité du savoir-faire des œuvres d’entraide, que ce soit en matière de construction parasismique ou de remise en état des systèmes d’adduction d’eau.

Nos organisations partenaires sur le terrain

  • heks eper
  • heks eper
  • heks eper
  • heks eper
  • heks eper
  • heks eper
  • heks eper
  • heks eper
  • heks eper
  • heks eper
  • heks eper