«Jeder Rappen zählt» 2009-2017

"Chaque centime compte" est l'opération organisée chaque fin d'année depuis 2009 en collaboration avec la SRF. Découvrez comment vos dons ont servi à soutenir les différentes causes qui vous tenaient à cœur.

Depuis 2009, nous organisons avec la radio télévision suisse alémanique SRF la récolte de fonds «Jeder Rappen zählt» (littéralement«Chaque centime compte»).

Notre souhait est de transmettre des valeurs de solidarité à la population suisse, tout particulièrement aux jeunes générations. Et le succès est au rendez-vous: grâce à notre coopération avec la SRF, chaque collecte rencontre une très forte mobilisation.

Enfants, familles et écoles sont nombreux à lancer leurs propres appels aux dons, ce qui contribue parallèlement à la réussite de l’opération.

Actualités

Grâce à votre générosité, les récoltes «Jeder Rappen zählt» nous permettent d’apporter une aide ciblée à un grand nombre de personnes vulnérables, victimes de la pauvreté ou exposées aux dangers de la guerre et des conflits.

L’éducation. Une chance pour les enfants en détresse (JRz17)

En 2017, dans le cadre de Jeder Rappen zählt, nous avons collecté 4’751’757 francs pour les enfants et les jeunes en Suisse et à l’étranger qui n’ont pas eu accès à une formation scolaire ou professionnelle ou uniquement de manière insuffisante.

Selon l’ONU, 264 millions d’enfants dans le monde ne vont pas à l’école. L’éducation et la formation sont pourtant les clés d’un avenir autonome et permettent aux enfants et aux jeunes de devenir des membres actifs de la société.

Avec l’argent collecté, nous avons financé huit projets de huit de nos ONG partenaires à l’étranger. En Suisse, nous avons soutenu sept projets. L’aide apportée vise à soutenir les enfants et les jeunes pour qu’ils puissent être intégrés au système scolaire et trouver leur place sur le marché du travail. En outre, une formation et une formation continue est également dispensée aux enseignants et aux autorités afin que l’éducation soit réellement de qualité supérieure.

des enfants réfugiés non accompagnés arrivent à Augusta, en Italie.

Merken

Enfants seuls en fuite (JRz 2016)

On compte aujourd’hui dans le monde plus de 65 millions de personnes réfugiées ou déplacées, qui ont fui la guerre, les persécutions et la grande pauvreté. Parmi elles, un grand nombre de mineurs non accompagnés. Afin de porter secours à ces enfants particulièrement vulnérables dans les pays de transit et d’accueil, dont la Suisse, la population nous a fait don de 6’644’811 francs.

Grâce aux fonds collectés, nos partenaires humanitaires Terre des hommes – Aide à l’enfance, Save the Children et ADRA viennent en aide aux réfugiés mineurs qui arrivent en Grèce, en Italie et en Serbie sans être accompagnés de leurs parents ou d’un détenteur de l’autorité parentale.

En Suisse, nous avons financé 33 projets axés sur l’insertion sociale et professionnelle de réfugiés mineurs non accompagnés.

Jeunes en rupture (JRz 2015)

programme de réinsertion pour les jeunes de la rue en Colombie.

De nombreux jeunes, en Suisse et ailleurs, ont besoin d’une aide en vue de se réinsérer dans la vie professionnelle ou se reconstruire. Pour leur ouvrir de nouvelles possibilités, nous avons récolté un total de 4’233’096 francs. Ces dons nous ont déjà servi à soutenir 22 projets en Suisse qui encouragent les jeunes à reprendre pied dans le monde du travail et à trouver leur place dans la société. A l’étranger, nous avons déjà financé huit projets mis en œuvre par nos organisations partenaires. En Colombie et au Salvador par exemple, des jeunes ont bénéficié de formations pour améliorer leur employabilité et briser l’engrenage de la violence et de la pauvreté. Merken

Familles en fuite (JRz 2014)

Sana Al-Hawtari vit avec ses enfants dans un camp de réfugiés à Beyrouth

On dénombrait en 2014 plus de 50 millions de réfugiés dans le monde. Pour financer l’aide d’urgence indispensable à leur survie, nous avons collecté des dons pour un montant total de 7’021’273 francs. Avec cet argent, nos partenaires ont déjà mis en œuvre 16 projets qui visent à fournir aux personnes réfugiées et déplacées de la nourriture et de l’eau, une prise en charge médicale et psychologique ainsi que des hébergements. Nous avons également aidé des réfugiés logés dans des camps, et ceux qui vivent notamment dans des conditions de grande précarité en dehors de camps d’accueil, au Liban ou en Jordanie. Merken

Enfants dans les bidonvilles (JRz 2013)

Les enfants qui grandissent dans des quartiers défavorisés manquent de nourriture et d’eau, mais aussi d’une éducation. Bien souvent, ils sont aussi exploités et victimes d’abus. Pour leur offrir un avenir meilleur, nous avons récolté un total de 3’234’553 francs.

Avec ces dons, nous avons financé jusqu’à présent dix projets de nos organisations partenaires. Ainsi, au Brésil, des enfants des rues ont pu manger des repas chauds, recevoir des soins médicaux, et bénéficier d’une assistance juridique pour avoir une chance de se créer un avenir.

Au Bénin, des enfants qui travaillaient sur les marchés ont été mieux protégés de l’exploitation et des abus.

Par ailleurs, 368’719 francs ont été consacrés à des enfants en Suisse, pour qui nous avons pris en charge des achats de lunettes et des frais de soins dentaires.

un jeune Philippin juché sur une montagne de déchets dans un bidonville.

Merken

De l’eau pour tous (JRz 2012)

des enfants rassemblés autour d’une nouvelle fontaine.

Quelque 800 millions de personnes dans le monde n’ont pas accès à l’eau potable. Chaque jour, 3000 enfants meurent de diarrhées imputables à de l’eau de boisson contaminée ou de mauvaises conditions d’hygiène. Les 7’502’827 francs collectés ont alimenté 25 projets mis en œuvre dans 19 pays.

Avec ces fonds, nos partenaires ont aménagé des points d’eau, bâti des latrines et installé des systèmes de collecte d’eau de pluie. Ils ont également transmis des règles élémentaires d’hygiène à la population.

Ces initiatives ont eu pour effet de réduire la fréquence des maladies résultant de la consommation d’eau souillée ou d’une hygiène insuffisante.

Merken

Mères en détresse (JRz 2011)

une jeune maman allongée sur un lit d’hôpital, son nouveau-né dans les bras

Dans les régions en guerre et les pays en développement, mais aussi en Suisse, certaines mères ne peuvent compter que sur elles-mêmes pour s’occuper de leurs enfants. Grâce aux 7’223’153 francs de dons récoltés, nous avons soutenu pas moins de 23 projets menés par 12 organisations partenaires dans 15 pays.

A Gaza notamment, nous avons offert un accompagnement psychologique aux femmes et aux enfants victimes de la violence. En Guinée, nous avons permis à des mères et à leurs jeunes enfants de bénéficier de soins médicaux. En Colombie, des femmes contraintes de fuir des zones de conflit ont suivi une formation afin de pouvoir subvenir aux besoins de leur famille.

En Suisse, nous avons versé des aides à 1834 mères défavorisées et leurs enfants pour un montant total de 1’900’000 francs.

Merken

Enfants victimes de conflits (JRz 2010)

des enfants syriens dans un camp de réfugiés en Jordanie.

Parmi les millions de personnes touchées par des conflits dans le monde, les enfants font partie des plus vulnérables. Sans nulle part où aller, ils sont recrutés comme soldats ou sont victimes de mines antipersonnel.

Grâce aux 11’524’444 francs de dons récoltés, nous avons financé un total de 40 projets menés par nos organisations partenaires dans 18 pays.

Dans le nord de l’Afghanistan par exemple, région en proie à la violence, des enfants ont eu la possibilité d’aller à l’école.

Au Congo, nous avons soigné des enfants atteints de handicap dans des cliniques mobiles et avons appris le métier d’éleveur de chèvres à d’anciens enfants soldats.

Merken

Malaria (JRz 2009)

Toutes les 30 secondes, un enfant dans le monde meurt de la malaria. Avec plus d’un million de décès par an, cette maladie infectieuse, transmise par un moustique appelé anophèle, compte parmi les fléaux les plus meurtriers qui soient.

Grâce aux 9’348’113 francs récoltés, nous avons financé 32 projets de nos partenaires humanitaires dans 18 pays.

Ceux-ci ont, entre autres, distribué des moustiquaires au Malawi, soigné des femmes enceintes atteintes de la malaria au Congo et soutenu la lutte biologique contre les moustiques vecteurs de la maladie au Kenya.

une vendeuse de pharmacie explique le mode d’emploi de médicaments antipaludiques.

Merken