13.05.2022

La Chaîne du Bonheur en 2021 : plus de 8 millions de personnes soutenues

Notre rapport annuel met en avant les différentes thématiques qui nous ont occupés l'année passée. En premier lieu, c’est le coronavirus qui a marqué 2021 et nous avons financé de nombreux projets qui ont soutenu des personnes affectées par la pandémie. D'autres situations ont aussi été au cœur de notre travail, comme la prise du pouvoir par les talibans en Afghanistan, le tremblement de terre en Haïti et notre 75ème anniversaire.

L’année 2021 aurait dû sonner le glas de la pandémie de Covid-19. Mais il a fallu se rendre à l’évidence : cela n’a pas été le cas. Au contraire, le virus n’a pas relâché son emprise. Nous avons donc concentré notre travail sur les besoins des personnes les plus fragilisées par les conséquences de la pandémie en Suisse et à l’étranger. Grâce aux collectes Coronavirus International et Coronavirus Suisse, nous avons financé plus de 70 projets de lutte contre les répercussions de la crise sanitaire à travers le monde, y compris dans notre propre pays.

En 2021, vous nous avez confié plus de 27 millions de francs de dons. Vous avez répondu à nos appels aux dons dans le cadre de notre 75ème anniversaire dédié à l’enfance en souffrance (7’494’931), de notre collecte Coronavirus International (6’553’403) ainsi que des deux collectes dédiées aux crises humanitaires du mois d’août suite à la prise du pouvoir par les talibans en Afghanistan (4’631’051) et au tremblement de terre en Haïti (2’039’772).

Au total, nous avons financé 348 projets à hauteur de 34 millions de francs et avons ainsi apporté une aide d’urgence à 8,4 millions de personnes en détresse. Plus de trois quarts d’entre elles étaient affectées par les conséquences de la pandémie de coronavirus.

Nous avons financé 174 projets en Suisse et 174 projets à l’étranger. Au total, nous avons pu fournir une aide dans 40 pays différents, dont la Suisse.

L’année passée, la majorité des dons a été utilisée ici en Suisse (7’061’619) ; l’Indonésie, le Bangladesh, l’Afghanistan et la Palestine comptaient également parmi les pays soutenus.

Lors de l’ année écoulée, la majeure partie des dons a été consacrée à des projets en faveur des personnes les plus affectées par les répercussions économiques, sociales et sanitaires de la pandémie en Suisse et dans le monde.

75 ans de la Chaîne du Bonheur

En 2021, la Chaîne du Bonheur a célébré ses 75 ans d’existence. Trois quarts de siècle durant lesquels elle a incarné avec constance la solidarité de la Suisse avec les personnes en détresse. Et le bilan est impressionnant : à ce jour, nous avons recueilli près de deux milliards de francs de dons, qui ont servi à financer plus de 5’000 projets en Suisse et dans le monde en réponse à plus de 259 catastrophes.
Pour célébrer ce 75ème anniversaire, nous avons organisé une Journée nationale de solidarité en décembre dédiée à l’enfance en souffrance en Suisse et dans le monde au cours de laquelle plus de quatre millions de francs suisses nous ont été confiés.

Outre l’aide en faveur des plus touché·e·s par les conséquences de la pandémie et sa collecte anniversaire dédiée à l’enfance en souffrance, nous avons lancé presque simultanément deux appels aux dons en réponse à deux catastrophes et crises majeures en août 2021.

Plus de 27 millions de francs collectés

En Haïti, la population a été frappée par un tremblement de terre qui a provoqué de grands dégâts. 2’039’772 CHF ont été collectés. La majorité des dons ont été immédiatement engagés pour apporter une aide d’urgence aux personnes touchées par la catastrophe. Les ONG partenaires qui connaissaient bien le pays ont pu rapidement assurer un accès à l’eau potable, distribuer des biens de première nécessité ainsi qu’une aide monétaire, et appuyer la réparation des logements.

En Afghanistan, la prise du pouvoir par les talibans a engendré des déplacements massifs au sein d’un pays déjà fragilisé par la sécheresse, les conflits et la pandémie. 4’631’051 francs nous sont parvenus dans ce contexte, nous permettant de financer une aide de première nécessité. Face à un contexte politique très difficile, les ONG présentes sur le terrain s’adaptent constamment pour venir en aide de façon efficace à la population afghane. L’aide se concentre actuellement sur l’accès aux soins.

Une nouvelle directrice pour la Chaîne du Bonheur

En 2021, Miren Bengoa a été nommée en tant que notre nouvelle directrice et a pris ses fonctions le 1er janvier 2022. À 44 ans et originaire de Genève, Miren Bengoa dispose d’une longue expérience dans le domaine international avec 20 ans dans des organisations internationales, fondations privées et ONG en Suisse et à l’étranger. Elle est la première femme à occuper ce poste.

Sur cette page, vous trouverez le rapport annuel de la Chaîne du Bonheur, y compris les comptes annuels, à télécharger.

À lire ici

Si vous avez des questions ou aimeriez en savoir plus sur notre Fondation, n’hésitez pas à nous contacter. Nous vous répondrons avec plaisir.