Ouragan Matthew en Haïti : 5,5 millions reçus mais les besoins restent colossaux

Suite à l’ouragan Matthew qui a balayé le sud-ouest de Haïti le 4 octobre 2016, le pays est à la veille d’une catastrophe alimentaire. De nombreuses régions touchées restent inaccessibles. On estime que 1,4 million de personnes, dont près de 600’000 enfants, ont besoin d’une aide d’urgence, à commencer par la nourriture et de mesures contre le choléra qui menace de s’étendre. Neuf de nos ONG partenaires sont actives sur place.

 

Trois semaines après le passage de l’ouragan dévastateur, de nombreuses régions du sud-ouest de Haïti ne sont toujours pas accessibles. Les ONG partenaires de la Chaîne du Bonheur recourent parfois à des hélicoptères pour acheminer l’aide vers les localités de montagne encore coupées du monde. Dans la zone sinistrée, les habitants attendent les secours ou ont, pour partie, déjà pris le chemin des villes les plus proches, voire de la capitale. Ils ont urgemment besoin d’un toit, d’eau potable et de nourriture. Mais la destruction des infrastructures et le manque de moyens retardent le déploiement de l’aide.

 

Catastrophe alimentaire imminente
Les difficultés logistiques font dire aux travailleurs humanitaires, rencontrés sur place la semaine dernière par une déléguée de la Chaîne du Bonheur, que le pays est à la veille d’une catastrophe alimentaire. La population est aux abois et l’on craint que cette situation désespérée ne bascule dans la violence. Sur les routes, les habitants arrêtent les camions et les fouillent dans l’idée d’y trouver quelque nourriture. Attisés par la pénurie, les prix alimentaires grimpent en flèche. Le prix de l’essence a déjà été multiplié par cinq.

 

Les maisons construites par la Chaîne du Bonheur ont résisté
Dans la région située à l’ouest de Port-au-Prince, sévèrement affectée par le séisme de 2010, les maisons et les écoles rebâties avec l’aide de la Chaîne du Bonheur ont résisté au passage de l’ouragan ou n’ont subi que des dégradations mineures. En revanche, comme partout ailleurs, Matthew a causé de nombreuses destructions sur les terres agricoles.

 

Neuf organisations partenaires sur place
Neuf des ONG partenaires de la Chaîne sont actuellement à l’œuvre dans les territoires sinistrés du sud-ouest de l’île. Leur première priorité au lendemain de l’ouragan a été de distribuer des colis alimentaires et des comprimés de désinfection de l’eau, ainsi que de remettre en état les systèmes hydrauliques. Elles ont également équipé la population de kits d’hygiène, d’ustensiles ménagers et de matériel pour la construction d’abris.

 

Perspectives
Les moyens mobilisés, d’un total de 5,5 millions de francs (1 million de francs d’un fonds permanant viennent compléter les 4,5 millions en dons), sont essentiellement destinés à l’aide d’urgence. La relocalisation de la population et la construction de logements collectifs relèvent de la compétence du gouvernement haïtien. Les fonds limités dont nous disposons ne nous permettent pas de financer la reconstruction de bâtiments publics. Compte tenu de l’ampleur des besoins, nous renouvelons notre appel aux dons en faveur des victimes: don.bonheur.ch