09.05.2018

Une nouvelle catastrophe menace les réfugiés Rohingya au Bangladesh

Pluies et cyclones sur le point d’aggraver la détresse de 780’000 Rohingya

FAIRE UN DON

En août 2017, plus de 500’000 personnes appartenant à la minorité ethnique des Rohingya ont fui le Myanmar pour trouver refuge au Bangladesh. Elles ont rapporté des faits graves, dont des violences armées et des villages incendiés. Ces réfugiés vivent aujourd’hui dans des camps de fortune surpeuplés au Bangladesh. Malgré l’aide humanitaire permise par vos dons, ils continuent à manquer de tout.

Les organisations humanitaires redoutent le pire

Les réfugiés sont installés dans une zone autrefois boisée, dont la topographie est faite de nombreuses petites collines. La forêt a disparu, et le sol argileux devient boueux dès qu’il pleut, favorisant le risque de glissement de terrain. Il est difficile d’imaginer à quel point la situation deviendra grave quand les cyclones arriveront et qu’il pleuvra en permanence.

Les abris de bambous et de bâches en plastique ne pourront pas résister. Les cabanes les plus en hauteur seront emportées, de même que les latrines déjà pleines. Les organisations humanitaires craignent les épidémies et la propagation rapide des maladies.

Empêcher une catastrophe

Nos partenaires tentent actuellement par tous les moyens de gagner cette course contre la montre en consolidant les constructions trop légères, en rendant les latrines plus sûres et en installant les personnes les plus menacées dans des endroits moins exposés.

Malheureusement, au moment précis où il faudrait intensifier l’aide, nos fonds sont épuisés. C’est pourquoi nous faisons de nouveau appel à votre solidarité pour aider les Rohingya. Votre don fera la différence !