La Chaîne du Bonheur revoit ses critères pour l’aide à l’enfance

Le fonds d’aide à l’enfance « KID » a été remplacé en mai 2015 par le fonds « Child Welfare » (CHILD). Il a pour objectif de contribuer de façon plus ciblée à la sécurité, la santé, l’éducation et la dignité d’enfants dont les droits fondamentaux ne sont pas respectés. Il bénéficiera spécifiquement aux plus vulnérables dans les pays les moins développés au monde.

 

Chaque jour, 30’000 d’enfants de moins de 5 ans meurent de maladie qui auraient pu être évitées. Chaque année, 3,1 millions d’enfants meurent de malnutrition. Le monde compte 85 millions de mineurs exploités et 124 millions non-scolarisés[1].

 

Si la Chaîne du Bonheur finance depuis ses origines des projets visant à aider ces enfants, elle vient de revoir ses critères afin de renforcer l’impact et la durabilité des projets. La Chaîne du Bonheur financera dorénavant, à travers le fonds CHILD, des projets plus ciblés et volumineux, dans les domaines suivants:

 

 

 

La Chaîne du Bonheur souhaite, à travers le fonds CHILD, appuyer des projets dont les bénéficiaires prioritaires sont les enfants de 0 à 14 ans car c’est en effet dans leur jeune âge que les enfants sont particulièrement vulnérables. Les projets peuvent intégrer comme bénéficiaires secondaires les personnes assumant la charge d’enfants et les femmes enceintes.

 

Le fonds CHILD répond également à la volonté d’assurer une meilleure professionnalisation de l’intervention à travers le respect de standards minimaux de qualité, et d’élargir le fonds d’aide à l’enfance à d’autres contextes.
En effet, ce nouveaux fonds permet aux organisations de soumettre des projets d’aide non plus seulement dans des situations de crise mais également dans des contextes plus stables. Toutefois, seuls les pays appartenant à la moitié moins développée du monde, seront éligibles.