31.05.2018

Intempéries en Suisse – voici comment vous pouvez obtenir de l’aide

De plus en plus souvent, la Suisse connaît de violents orages - parfois accompagnés de grêle – qui entraînent des inondations, des crues et des glissements de terrain. Découvrez ici les modalités de l’aide et la marche à suivre pour la solliciter.

Dans le Canton de Zurich et d’Argovie, plusieurs communes ont été particulièrement touchées fin mai par les intempéries. On ne compte plus le nombre de caves, d’entreprises, de garages et de passages souterrains qui ont été inondés, ce qui a engendré des dommages conséquents. Et la période des intempéries ne fait que commencer.

L’aide en cas d’intempéries en Suisse de la Chaîne du Bonheur

Avez-vous également été victime d’intempéries ? Un événement météorologique exceptionnel a détruit vos biens ? Les frais qui restent à votre charge après l’indemnisation par l’assurance vous placent dans une situation financière difficile ? Notre aide aux victimes des intempéries peut faire un geste en votre faveur sous certaines conditions.

Comment faire pour obtenir de l’aide

Pour déposer une demande d’aide en tant que particulier, adressez-vous de préférence à votre commune. Dans un contexte de catastrophe naturelle, celle-ci est généralement en relation avec l’un de nos partenaires (Caritas ou la Croix-Rouge suisse) et peut vous renseigner sur les démarches à accomplir.

Si votre commune ne peut pas vous être utile, vous pouvez vous tourner vers les organisations partenaires qui assurent le déploiement de l’aide en notre nom :

Unwetter Schweiz

Unwetter Schweiz

Contributions au titre de l’aide immédiate, de l’aide intermédiaire et des coûts restants

Nous versons des contributions au titre de l’aide immédiate, de l’aide intermédiaire et des coûts restants liés aux travaux de déblaiement et de remise en état.

  • Aide immédiate : premières dépenses d’urgence et frais supplémentaires à court terme engagés immédiatement après le sinistre
  • Aide intermédiaire : locaux provisoires, frais supplémentaires d’hébergement et de repas, frais de déplacement, acquisitions provisoires urgentes consécutives au sinistre
  • Coûts restants non couverts par les prestations des assurances et autres tiers : remplacement de mobilier et de véhicules, déblaiement et remise en état de terrains, routes, chemins, bâtiments, infrastructures, cours d’eau privés, etc.
En savoir plus