25.05.2005

Une année après le tremblement de terre en Iran

Le 26 décembre 2003, un terrible tremblement de terre détruisait la ville iranienne de Bam, tuant plus de 35'000 personnes.

Le 26 décembre 2003, un terrible tremblement de terre détruisait la ville iranienne de Bam, tuant plus de 35’000 personnes. La Chaîne du Bonheur avait alors collecté plus de 10 millions de francs en quelques jours et participé à l’aide d’urgence.

En une année, la Chaîne du Bonheur a en outre financé plusieurs projets de reconstruction menés par des organisations suisses d’entraide : Caritas Suisse reconstruit plus de 400 maisons, la fondation Terre des hommes a ouvert 17 centres qui lui permettent d’accueillir plusieurs milliers d’enfants traumatisés psychologiquement et souvent orphelins, l’EPER participe à la reconstruction de 2 écoles, Medair met en place des dizaines de kilomètres de canaux d’irrigation pour les plantations de dattiers, essentiels à la survie économique de la ville, et reconstruit également des maisons, Handicap International soigne dans son atelier de prothèses environ 270 handicapés victimes du tremblement de terre.

Si les projets de reconstruction progressent rapidement dans les alentours de Bam, la reconstruction au centre ville n’a pu commencer avant la publication du plan de réaménagement officiel. La Croix-Rouge suisse attend ainsi l’autorisation nécessaire pour la construction de deux centres de santé. Des nombreux débats sur les matériaux de construction et la protection antisismique des futures maisons ont notamment retardé la reconstruction.

Le maire de la ville de Bam, Dr. Abbas Ismail, a récemment souligné l’importance de l’aide de la Chaîne du Bonheur et remercié, au nom de la population de sa ville, les donatrices et donateurs de Suisse pour leur précieux soutien.