Précarité en Suisse

Grâce à votre générosité, nous donnons un coup de pouce financier aux personnes qui se trouvent dans le besoin en Suisse.

Faire un don

Personnes et familles dans la précarité

Près d’un million de personnes en Suisse sont touchées ou menacées par la pauvreté. Ce sont pour l’essentiel des familles monoparentales, des familles nombreuses, des personnes à bas niveau de formation ou encore des résidents de nationalité étrangère.

La Suisse est dotée d’un système de protection sociale très élaboré. Mais quand les personnes parviennent tout juste à survivre, il suffit d’une facture imprévue pour que leur existence bascule.

C’est alors le cercle vicieux de l’endettement et de la pauvreté qui s’enclenche, en raison de dépenses telles que frais de maladie, achat de lunettes, déménagement ou consultation chez le dentiste, trop lourdes pour des budgets calculés au plus juste.

Une femme en situation de pauvreté porte son enfant dans les bras. Derrière elle, un chariot de supermarché vide.

Grâce à votre don, nous pouvons lutter contre la précarité en intervenant dans les moments décisifs. Avec un coup de pouce, nous sortons les bénéficiaires d’une passe difficile et les aidons à améliorer durablement leur situation.

Une femme âgée vivant dans la précarité, assise en fauteuil roulant, compte les billets dans son porte-monnaie.

Un coup de pouce à effet durable

Chaque année, nous soutenons plus de 3000 personnes dans la précarité à travers notre aide sociale pour un total de près d’un million de francs. Cet appui est ponctuel, nous n’effectuons pas de versements multiples.

L’aide est accordée lorsqu’elle permet aux bénéficiaires d’échapper à long terme au piège de l’endettement et de la pauvreté.

Demander une aide

Votre don fait la différence. Par votre geste solidaire, vous apportez une aide directe et concrète à des personnes démunies en Suisse.

Comment votre don est utilisé

  • Nous allouons une participation aux frais de logement et de déménagement
  • Nous prenons en charge une partie des frais de santé (honoraires du médecin ou du dentiste, lunettes, etc.)
  • Nous contribuons aux frais occasionnés par une naissance et à l’achat de vêtements et de l’équipement destinés au bébé
  • Nous allouons une participation aux frais de transport, entre le domicile et le lieu de garde des enfants par exemple
  • Nous n’accordons pas de prêts

Faire un don

Des parents et leurs deux fils dans la précarité prennent le petit-déjeuner.

«En donnant un coup de pouce à des personnes en détresse, nous voulons non seulement apaiser leur souffrance immédiate, mais aussi améliorer leur situation sur le long terme et lutter contre la précarité.»
Fabienne Vermeulen, responsable de l’aide en Suisse

Des frais de santé écrasants

«Depuis plusieurs mois, notre fille aînée se bat contre la leucémie. Elle suit actuellement un traitement à l’hôpital.

Les effets secondaires sont très importants et l’empêchent de se déplacer normalement. En tant que mère, j’ai décidé d’arrêter de travailler afin de pouvoir être aux côtés de ma fille pour la durée de son traitement.

Depuis, notre famille vit avec un budget réduit.

Notre plus jeune fille a encore perdu ses lunettes, pour la deuxième fois cette année. Nous arrivons à couvrir les dépenses quotidiennes, mais chaque facture imprévue nous cause de grosses difficultés car nous devons supporter le coût des nombreux trajets à l’hôpital.»

Nous allouons une participation aux frais de santé.

Des factures impossibles à payer

«Je suis ouvrier et ma femme occupe un poste de serveuse à 60%. Nos deux enfants sont âgés respectivement de 4 ans et 10 mois.

Ils sont gardés en crèche. A la naissance du petit dernier, nous avons dû déménager du deux-pièces où nous vivions à trois.

Il a fallu payer la caution. A cela s’est ajoutée la réparation de la voiture que nous utilisons pour nous rendre au travail.

Ces dépenses nous sont tombées dessus au même moment, si bien que nous n’avions plus de quoi régler les frais de garde. Grâce au coup de pouce de la Chaîne du Bonheur, les enfants ont pu continuer à aller à la crèche.»

Nous versons une contribution aux frais de garde.

Actualités

Notre aide sociale en Suisse depuis 1983

  • Total de l’aide versée:

    CHF 38,7 millions

  • Nombre de bénéficiaires:

    85'772