Aide à l’enfance: La Chaîne du Bonheur établit des standards minimaux de qualité

Tout projet visant à améliorer la situation des enfants doit désormais répondre à des standards minimaux de qualité. Ces standards fournissent un cadre d’intervention précis et visent à renforcer la qualité, la pertinence et la pérennité des projets.

 

Comme pour les autres domaines d’intervention, la Chaîne du Bonheur veille désormais à ce que chaque projet d’aide à l’enfance soumis par ses partenaires respecte des standards minimaux.

 

Au nombre de dix pour l’aide à l’enfance, ces standards comprennent l’identification et le respect du meilleur intérêt de l’enfant, ainsi que la participation de chaque enfant aux décisions qui le concerne. Les besoins spécifiques par genre et tranche d’âge doivent être clairement différenciés. Les parents, gardiens ou membres de la communauté doivent également être impliqués dans les activités concernant les enfants bénéficiaires de projets. L’enfant doit enfin être protégé en tout temps contre les risques d’abus psychologiques et physiques et doit pouvoir bénéficier de mesures lui permettant de renforcer sa capacité de résilience.
Les standards minimaux stipulent également la nécessité de travailler en coordination avec les organisations et structures d’état existantes dans chaque lieu d’intervention.