Questions fréquentes

Quand est-ce que collecte la Chaîne du Bonheur ?

La Chaîne du Bonheur lance généralement des collectes en cas de catastrophes et de crises majeures qui touchent de nombreuses personnes aussi bien en Suisse qu’à l’étranger. Elle intervient aussi en faveur des enfants des pays les plus démunis ainsi que des familles en Suisse en situation de précarité, grâce à deux fonds permanents. 

Quelles sont les possibilités pour faire un don ?

Il existe plusieurs moyens de faire un don. Le plus simple est de vous rendre ici: vous pouvez y commander un bulletin de versement, faire un don par carte de crédit ou par postcard, par e-banking ou commander une rose de la Chaîne du Bonheur. Des bulletins de versement de la Chaîne du Bonheur se trouvent dans chaque office postal ; les dons peuvent encore être réalisés au Postomat ou par SMS. Vous pouvez aussi donner vos points Cumulus de Migros. Lors d’une journée nationale de collecte, il est possible de faire une promesse de dons et de commander des bulletins de versement en composant un numéro gratuit mis à disposition. 

Je veux faire un don par bulletin de versement. Où puis-je trouver des bulletins de versement et sont ils rouges ou oranges ?

Les bulletins de versements rouges de la Chaîne du Bonheur se trouvent dans tous les bureaux de poste. Vous pouvez aussi en commander ici

Quelle sera la destination de mon don si je ne mentionne pas l’affectation précise ?

Les dons sans affectation précise (comme les legs) alimentent l’aide à l'enfance ou aux familles dans le besoin en Suisse par le fonds aide sociale en Suisse ou encore un fonds spécial non lié qui servira à financer des projets d’entraide pour lesquels il n’y a pas eu de collecte.

Quelle partie de mon don est employée pour les frais administratifs de la Chaîne du Bonheur ?

La Chaîne du Bonheur attribue au minimum 95% des dons aux projets; elle peut prélever au maximum 5% d'une collecte pour couvrir ses frais de fonctionnement (selon l'ampleur de la collecte). Les organisations partenaires peuvent de leur côté déduire au maximum 10% de frais d'accompagnement de projets.

D’après quels critères la Chaîne du Bonheur décide-t-elle d’organiser une journée nationale de collecte ?

La décision de mener une journée nationale de solidarité à la suite d’une catastrophe est prise en fonction des critères suivants :

  • ampleur de la catastrophe
  • appel du gouvernement affecté à l’aide internationale
  • présence des organisations partenaires de la Chaîne du Bonheur sur place ou possibilités d’y intervenir.

Il est en effet inutile de collecter de l’argent s’il ne peut pas être affecté de manière judicieuse et ciblée.

Ce n’est pas tant le degré de la catastrophe ni même le nombre de morts qui est déterminant pour décider d’une collecte mais bien plus le nombre de victimes qui peuvent être aidées. 

A quoi sont utilisés les fonds collectés ?

Selon l’expérience, environ 15% des fonds sont utilisés pour l’aide d’urgence, 70% pour la réhabilitation et la reconstruction et 15% pour la consolidation de projets. De tels projets peuvent s’étendre sur plusieurs années.

Comment être certain que les dons seront employés en faveur des victimes ?

L’argent collecté n’est pas attribué en une fois pour les projets humanitaires. L’aide peut s’étaler sur plusieurs années. L’argent est versé au fur et à mesure de l’avancement des projets en fonction des résultats obtenus dans les premières phases.

La Chaîne du Bonheur est-elle certifiée Zewo?

La Chaîne du Bonheur n’est pas titulaire du label de qualité Zewo. La fondation Zewo (service spécialisé suisse des organisations d’utilité publique collectant des dons) fixe, entre autres, quelles organisations peuvent faire des collectes et à quel moment (calendrier des collectes). La Chaîne du Bonheur ne peut pas se soumettre à cette échéance car elle appelle aux dons directement à la suite d’une catastrophe. Les dons sont ensuite employés pour financer des projets mis en œuvre par nos organisations d’entraide partenaires.
Par ailleurs, la Chaîne du Bonheur n’est pas une organisation opérationnelle, mais une fondation de solidarité qui soutient financièrement des organisations partenaires. Ces dernières doivent être porteuses du label Zewo si elles veulent être accréditées par la Chaîne du Bonheur.
La Chaîne du Bonheur se distingue aussi des organisations d’entraide par sa méthode de collecte : elle ne procède à aucun appel aux dons par courrier et ne gère pas de fichiers d’adresses de donatrices et donateurs dans ce but. Toutes les autres règles de la fondation Zewo sont respectées par la Chaîne du Bonheur.

Puis-je déduire mes dons des impôts ?

La Chaîne du Bonheur est reconnue d’utilité publique. Elle est habilitée à recevoir des dons, héritages et legs. Les dons versés peuvent être déduits de l’impôt fédéral direct ainsi que des impôts cantonaux et communaux.

Impôt fédéral direct : les dons versés aux organisations d’utilité publique ayant leur siège en Suisse sont déductibles de l’impôt fédéral direct (art. 33, LIFD). Les dons totaux ne doivent pas dépasser 20 % du revenu net. Pour les personnes morales, la déduction des dons est limitée à 20 % du bénéfice net (art. 59, LIFD).

Impôts directs des cantons et des communes : les dons versés aux organisations d’utilité publique ayant leur siège en Suisse sont déductibles de l’impôt jusqu’à concurrence du montant fixé par le droit cantonal (art. 9, LIHD). Nous vous invitons vous référer à la législation en vigueur dans votre canton.

Les donateurs qui n’ont pas reçu d’attestation de dons peuvent en faire la demande à la Chaîne du Bonheur ici »

Pour toute information complémentaire sur les dons et les impôts, nous vous recommandons le document ci-après publié par le ZEWO.

Mon adresse sera-t-elle transmise à une autre organisation ?

La sécurité et la protection de vos données sont assurées par la Chaîne du Bonheur. Le traitement des informations s’effectue en toute confidentialité. La Chaîne du Bonheur ne transmet aucune adresse ni aucune donnée à l’extérieur. Vous ne trouverez pas non plus de nouvelles sollicitations de notre part dans votre boîte aux lettres. Vous décidez quand vous voulez donner.

Où puis-je m’informer sur l’utilisation de mes dons ?

Vous obtiendrez toutes les informations nécessaires sur les projets financés ici. La newsletter électronique à laquelle vous pouvez abonner vous informera régulièrement sur les activités en cours. 

Avez-vous des questions supplémentaires ?

Vous pouvez nous contacter par mail ou par  téléphone au +41 (0)58 458 12 12.



La Chaîne du Bonheur est une fondation issue d'une initiative de SRG SSR | Partenariat & collaboration

  • Convention «Radios régionales romandes et Chaîne du Bonheur»
  • Keystone
  • Swisscom
  • SRG SSR alt

Convention «Radios régionales romandes et Chaîne du Bonheur»

Convention «Radios régionales romandes et Chaîne du Bonheur»

Depuis le 1er janvier 2011, les radios régionales romandes se sont unies pour soutenir activement les actions de collecte de la Chaîne du Bonheur.

Plus d’informations sur les radios sous www.urrr.ch

Keystone

Keystone

 

« Une image vaut mille mots » a dit Confucius. Grâce à son partenaire Keystone, l’agence photographique suisse active à l’échelle mondiale, la Chaîne du Bonheur accède gratuitement et en tout temps à une offre très vaste d’images d’actualité.  

Keystone pose un regard helvétique sur notre pays et sur le monde. Une vingtaine de photographes permanents dans toute la Suisse et les agences partenaires internationales suivent de très près les nouvelles du moment. Poids lourd des agences photographiques en Suisse, Keystone possède par ailleurs une immense collection de documents sur l’histoire sociale de notre pays, soit près de 11 millions d’images d’archives.

 

Swisscom

Swisscom

Sans le dispositif téléphonique de Swisscom, une journée de collecte nationale de la Chaîne du Bonheur serait impensable: de 120 à 150 lignes téléphoniques, subdivisées par région, acheminent les appels vers six centrales de collecte, elles aussi équipées par Swisscom. Plus de 70'000 appels ont ainsi été gérés de main de maître lors de la journée de collecte en faveur des victimes du tsunami. Swisscom offre cette prestation à titre gracieux lors des journées de collecte.
L’internet comme vecteur de communication joue également un rôle central à la Chaîne du Bonheur. Aussi Swisscom SA soutient-elle chaque année le site de la Chaîne du Bonheur à concurrence d’un montant appréciable. Cela fait plus de soixante ans que Swisscom (ex-PTT) compte au nombre des partenaires fidèles de la Chaîne du Bonheur.

SRG SSR

SRG SSR alt

La Chaîne du Bonheur a vu le jour en 1946 en Suisse romande. Conçue à l’origine comme une émission de radio, elle a dédié sa première collecte aux orphelins de la Seconde Guerre mondiale. Puis l’idée ayant pris de l’ampleur, la Chaîne du Bonheur devient une fondation en 1983, sous l’impulsion de SRG SSR. Aujourd’hui, la Chaîne du Bonheur collecte des fonds pour financer des projets d'aide humanitaire, son moteur principal restant la SSR.

Lorsqu’elle organise des journées nationales de collecte, la Chaîne du Bonheur exprime la solidarité et l’aide de la population de toute la Suisse. Or cela n’est possible que parce que la SSR lui ouvre gratuitement son antenne. La Chaîne du Bonheur n’œuvre pas comme organisation d’entraide, mais comme organisme de solidarité qui collabore actuellement avec 25 organisations d'entraide suisses.

Les liens d’affinité qui unissent la Chaîne du Bonheur à la SSR se reflètent aussi dans le fait que le président du Conseil de Fondation émane toujours des cadres de la SSR.  De plus, RTS, SRF, RTR et RSI sont toutes représentées par un siège au Conseil de Fondation.