Communiqué de presse

La Chaîne du Bonheur renforce son appel aux dons pour les réfugiés syriens

  • 10.09.2012
  • Communiqués de presse

A ce jour, la Chaîne du Bonheur a enregistré des dons pour plus de 1,3 million de francs. Quatre organisations partenaires de la Chaîne du Bonheur distribuent de l’aide d’urgence pour soutenir les réfugiés syriens aux frontières. Mais les moyens manquent pour continuer à financer cette aide durant les mois à venir. Raison pour laquelle la Chaîne du Bonheur renforce son appel aux dons sur le compte postal 10-15000-6, mention «Syrie» ou en ligne sur www.bonheur.ch.

« Avec l'appui de la Chaîne du Bonheur, les organisations d'entraide suisses actives au Liban et en Jordanie sont à même de répondre aux besoins les plus urgents de manière rapide et efficace» explique Alain Geiger, responsable du département Projets au sein de la Chaîne du Bonheur. L’aide se concentre sur la distribution de biens de première nécessité, sur les soins médicaux ainsi que sur les mesures d’assistance psychosociale et de protection des enfants. Le nombre de civils touchés par le conflit armé syrien augmente chaque jour. Les besoins des familles qui ont trouvé refuge dans les pays voisins sont énormes et ne cessent de croître. « Vu les besoins croissants, les organisations d’entraide suisses planifient cette aide pour les semaines et mois à venir et seraient également prêtes à intervenir en Syrie pour des activités d'urgence et de reconstruction, dès que l’accès sera rendu possible» précise Tony Burgener, directeur de la Chaîne du Bonheur, pour souligner la nécessité de moyens financiers supplémentaires.

Une aide concrète aux frontières

La Chaîne du Bonheur soutient des projets pour les réfugiés syriens au Liban et en Jordanie menés par Caritas Suisse, la Croix-Rouge suisse, Handicap International Suisse et Terre des hommes - aide à l’enfance. L’aide de Caritas est composée de distributions de nourriture et de biens de première nécessité ainsi que d’une assistance financière pour couvrir les frais médicaux, de logement ou liés à l’achat de nourriture. La Croix-Rouge suisse vient en aide aux personnes réfugiées et aux familles d’accueil avec un soutien financier direct. Handicap International intervient pour venir en aide aux plus vulnérables parmi les personnes réfugiées et à leurs familles d’accueil, pour soutenir les blessés, les personnes en situation de handicap, les personnes âgées et les femmes seules. Terre des hommes – aide à l’enfance mène des activités de protection et de soutien psychosocial en faveur des enfants.

Témoignages du terrain

Les organisations partenaires de la Chaîne du Bonheur s’engagent sur place comme le témoignent leurs délégués :

Caritas, Caroline Nanzer

"Beaucoup de familles réfugiées refusent de s'enregistrer au HCR (Haut Commissariat des Réfugiés) par crainte que leurs informations ne soient divulguées et que leurs familles restées en Syrie deviennent la cible de représailles. Caritas leur vient en aide, car elles n'ont accès à aucune autre aide."

Croix-Rouge suisse, Pascal Morf :

"Sur les 150'000 réfugiés syriens en Jordanie, nombreux sont ceux qui vivent auprès de familles d’accueil ou qui ont loué de petites chambres chez l’habitant. Une aide directe pour payer ces loyers ou pour acheter de la nourriture est tout à fait judicieuse. La Croix-Rouge va concentrer son aide sur la logistique de la distribution de biens de première nécessité et sur un soutien financier direct aux familles." 

Terre des hommes – aide à l’enfance, Vincent Cauche (Délégué à Amman, Jordanie)

"Nous intervenons auprès de familles qui ont traversé la frontière entre la Syrie et la Jordanie souvent avec le minimum sur eux. Ils ont été accueillis dans la communauté jordanienne à la frontière, mais les conditions restent vraiment difficiles et beaucoup ont été très marqués par les violences dont ils ont été témoins, ou parfois même victimes. Les activités et les jeux organisés avec les enfants ont permis de rétablir un peu de normalité dans leur vie. Mais il y a encore beaucoup à faire." 

D’autres organisations d’entraide clarifient leurs possibilités d’intervention, notamment dans l’optique d’un éventuel accès à la Syrie.

Les dons peuvent être effectués en ligne ou sur le compte postal de la Chaîne du Bonheur 10-15000-6, mention «Syrie».

Pour les détenteurs d’un compte postal : possibilité de faire un don gratuitement au Postomat (logo de la Chaîne du Bonheur sous «Autres fonctions») ou pour les clients enregistrés de PostFinance Mobile par SMS (CHF 0.20/SMS) avec mention de la collecte suivie du montant versé au numéro abrégé 363.
Pour les clients Swisscom : don par SMS gratuit au numéro 480. Mention Syrie.

La Chaîne du Bonheur est une fondation issue d'une initiative de SRG SSR | Partenariat & collaboration

  • Convention «Radios régionales romandes et Chaîne du Bonheur»
  • Keystone
  • Swisscom
  • SRG SSR alt

Convention «Radios régionales romandes et Chaîne du Bonheur»

Convention «Radios régionales romandes et Chaîne du Bonheur»

Depuis le 1er janvier 2011, les radios régionales romandes se sont unies pour soutenir activement les actions de collecte de la Chaîne du Bonheur.

Plus d’informations sur les radios sous www.urrr.ch

Keystone

Keystone

 

« Une image vaut mille mots » a dit Confucius. Grâce à son partenaire Keystone, l’agence photographique suisse active à l’échelle mondiale, la Chaîne du Bonheur accède gratuitement et en tout temps à une offre très vaste d’images d’actualité.  

Keystone pose un regard helvétique sur notre pays et sur le monde. Une vingtaine de photographes permanents dans toute la Suisse et les agences partenaires internationales suivent de très près les nouvelles du moment. Poids lourd des agences photographiques en Suisse, Keystone possède par ailleurs une immense collection de documents sur l’histoire sociale de notre pays, soit près de 11 millions d’images d’archives.

 

Swisscom

Swisscom

Sans le dispositif téléphonique de Swisscom, une journée de collecte nationale de la Chaîne du Bonheur serait impensable: de 120 à 150 lignes téléphoniques, subdivisées par région, acheminent les appels vers six centrales de collecte, elles aussi équipées par Swisscom. Plus de 70'000 appels ont ainsi été gérés de main de maître lors de la journée de collecte en faveur des victimes du tsunami. Swisscom offre cette prestation à titre gracieux lors des journées de collecte.
L’internet comme vecteur de communication joue également un rôle central à la Chaîne du Bonheur. Aussi Swisscom SA soutient-elle chaque année le site de la Chaîne du Bonheur à concurrence d’un montant appréciable. Cela fait plus de soixante ans que Swisscom (ex-PTT) compte au nombre des partenaires fidèles de la Chaîne du Bonheur.

SRG SSR

SRG SSR alt

La Chaîne du Bonheur a vu le jour en 1946 en Suisse romande. Conçue à l’origine comme une émission de radio, elle a dédié sa première collecte aux orphelins de la Seconde Guerre mondiale. Puis l’idée ayant pris de l’ampleur, la Chaîne du Bonheur devient une fondation en 1983, sous l’impulsion de SRG SSR. Aujourd’hui, la Chaîne du Bonheur collecte des fonds pour financer des projets d'aide humanitaire, son moteur principal restant la SSR.

Lorsqu’elle organise des journées nationales de collecte, la Chaîne du Bonheur exprime la solidarité et l’aide de la population de toute la Suisse. Or cela n’est possible que parce que la SSR lui ouvre gratuitement son antenne. La Chaîne du Bonheur n’œuvre pas comme organisation d’entraide, mais comme organisme de solidarité qui collabore actuellement avec 25 organisations d'entraide suisses.

Les liens d’affinité qui unissent la Chaîne du Bonheur à la SSR se reflètent aussi dans le fait que le président du Conseil de Fondation émane toujours des cadres de la SSR.  De plus, RTS, SRF, RTR et RSI sont toutes représentées par un siège au Conseil de Fondation.