Java (Kopie 1)

Aide suite au séisme de Java - Les ONG suisses et la Chaîne du Bonheur débloquent 1 million

  • 31.05.2006
  • Java

Les organisations suisses d'entraide et la Chaîne du Bonheur ont débloqué un million de francs en faveur des victimes du tremblement de terre de Java pour financer l'aide d'urgence et la reconstruction. Sur place, les opérations de secours se poursuivent.

La Chaîne du Bonheur, qui a de son côté débloqué 100'000 francs, fait appel à la population pour soutenir son action qui permettra de cofinancer les opérations de ses organisations partenaires ci-après.
Les dons peuvent être versés sur son compte 10-15000-6, mention Java, ou par internet www.bonheur.ch. Des bulletins de versement sont à disposition dans les bureaux de poste.
La Croix-Rouge suisse (CRS) a détaché une infirmière et un logisticien sur les lieux de la catastrophe. Des médicaments et du matériel de pansements ont été livrés à l'hôpital mobile de 200 lits opéré par la Fédération Internationale de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge. Au total, la CRS fournit du matériel médical qui permettra de prendre en charge 10'000 blessés au cours des prochains mois; elle envoie des tentes et des bâches pour héberger les sans-abri. Plus de 400 bénévoles sont déployés dans la région par la Croix-Rouge indonésienne. La CRS a mis à diposition 200'000 francs.
Caritas a débloqué un montant de 250'000 francs pour l'aide d'urgence, qui permettra de venir en aide à plus de 15'000 victimes de la catastrophe. En coopération avec les partenaires de son réseau international, elle met à disposition des sans-abri des tentes, des articles d'hygiène, des sets de cuisine et des médicaments. Deux délégués sur place supervisent et coordonnent les opérations de secours.
L'EPER est active dans le district de Klaten, fortement touché par le séisme: elle a distribué dans 4 villages de l'eau potable, des couvertures et des bâches. Les familles avec des petits enfants ont reçu du lait en poudre et des aliments pour nourrissons. Des cuisines communes ont été installées pour permettre au sans-abri de préparer des repas chauds. L'organisation a débloqué 250'000 francs.
Handicap International (HI) était déjà présente dans la région avant le tremblement de terre. Son équipe de 12 personnes a pu immédiatement venir en aide aux blessés qui souffrent principalement de fractures et de traumatismes crâniens. Selon l'UNICEF, environ 40% des blessés sont des enfants. HI a renforcé son équipe par l'envoi de spécialistes qui jouissent d'une grande expérience acquise lors de catastrophes similaires (Turquie, Iran, Pakistan). L'organisation a mis 150'000 francs à disposition.
L'Armée du Salut compte dans la région 4 hôpitaux avec quelque 500 lits. Le William-Booth-Hospital à Semarang sert de base de départ aux équipes de secouristes qui prodiguent les premiers soins sur place sous des tentes érigées à cet effet. L'organisation distribue également de la nourriture et de vêtements et offre une aide spirituelle.
Les organisations partenaires de la Fédération Terre des hommes fournissent de la nourriture, de l'eau et des médicaments aux sans-abri de la région de Bantul.
L'aide humanitaire de la Confédération (DDC) a mis 100'000 dollars à disposition de la Croix-Rouge indonésienne et le Corps suisse d'aide humanitaire (CSA) a dépêché 5 experts en Indonésie. Au début, il s'agit surtout d'acheminer rapidement les médicaments qui manquent sur place.

    La Chaîne du Bonheur est une fondation issue d'une initiative de SRG SSR | Partenariat & collaboration

    • Convention «Radios régionales romandes et Chaîne du Bonheur»
    • Keystone
    • Swisscom
    • SRG SSR alt

    Convention «Radios régionales romandes et Chaîne du Bonheur»

    Convention «Radios régionales romandes et Chaîne du Bonheur»

    Depuis le 1er janvier 2011, les radios régionales romandes se sont unies pour soutenir activement les actions de collecte de la Chaîne du Bonheur.

    Plus d’informations sur les radios sous www.urrr.ch

    Keystone

    Keystone

     

    « Une image vaut mille mots » a dit Confucius. Grâce à son partenaire Keystone, l’agence photographique suisse active à l’échelle mondiale, la Chaîne du Bonheur accède gratuitement et en tout temps à une offre très vaste d’images d’actualité.  

    Keystone pose un regard helvétique sur notre pays et sur le monde. Une vingtaine de photographes permanents dans toute la Suisse et les agences partenaires internationales suivent de très près les nouvelles du moment. Poids lourd des agences photographiques en Suisse, Keystone possède par ailleurs une immense collection de documents sur l’histoire sociale de notre pays, soit près de 11 millions d’images d’archives.

     

    Swisscom

    Swisscom

    Sans le dispositif téléphonique de Swisscom, une journée de collecte nationale de la Chaîne du Bonheur serait impensable: de 120 à 150 lignes téléphoniques, subdivisées par région, acheminent les appels vers six centrales de collecte, elles aussi équipées par Swisscom. Plus de 70'000 appels ont ainsi été gérés de main de maître lors de la journée de collecte en faveur des victimes du tsunami. Swisscom offre cette prestation à titre gracieux lors des journées de collecte.
    L’internet comme vecteur de communication joue également un rôle central à la Chaîne du Bonheur. Aussi Swisscom SA soutient-elle chaque année le site de la Chaîne du Bonheur à concurrence d’un montant appréciable. Cela fait plus de soixante ans que Swisscom (ex-PTT) compte au nombre des partenaires fidèles de la Chaîne du Bonheur.

    SRG SSR

    SRG SSR alt

    La Chaîne du Bonheur a vu le jour en 1946 en Suisse romande. Conçue à l’origine comme une émission de radio, elle a dédié sa première collecte aux orphelins de la Seconde Guerre mondiale. Puis l’idée ayant pris de l’ampleur, la Chaîne du Bonheur devient une fondation en 1983, sous l’impulsion de SRG SSR. Aujourd’hui, la Chaîne du Bonheur collecte des fonds pour financer des projets d'aide humanitaire, son moteur principal restant la SSR.

    Lorsqu’elle organise des journées nationales de collecte, la Chaîne du Bonheur exprime la solidarité et l’aide de la population de toute la Suisse. Or cela n’est possible que parce que la SSR lui ouvre gratuitement son antenne. La Chaîne du Bonheur n’œuvre pas comme organisation d’entraide, mais comme organisme de solidarité qui collabore actuellement avec 25 organisations d'entraide suisses.

    Les liens d’affinité qui unissent la Chaîne du Bonheur à la SSR se reflètent aussi dans le fait que le président du Conseil de Fondation émane toujours des cadres de la SSR.  De plus, RTS, SRF, RTR et RSI sont toutes représentées par un siège au Conseil de Fondation.