Aide sociale individuelle en Suisse

La Chaîne du Bonheur soutient, dans le cadre de ses possibilités financières, des individus et familles habitant en Suisse et se trouvant en grande difficulté financière. Cet appui est ponctuel, et se fait en complément à l’appui d’institutions publiques et privées. Les requêtes doivent être adressées par un service social public ou un organisme d’aide social privé. Aucune demande individuelle directe ne sera prise en considération. Les fonds d’aide sociale en Suisse de la Chaîne du Bonheur ne soutiennent pas d’institutions :

Le fonds spécial privé pour l'enfance en difficulté « Cala Sannitica », dont la Chaîne du Bonheur est dépositaire, vient compléter cette action :

Le fonds d’aide immédiate pour les victimes de mesures de coercition à des fins d’assistance est administré par la Chaîne du Bonheur pour le compte de l'Office fédéral de la justice. Pour toute information sur le sujet et pour obtenir le formulaire de demande d'aide immédiate, voir le site: www.fuersorgerischezwangsmassnahmen.ch/fr.

Chaque fonds a des lignes directrices spécifiques, avec des critères d’aide définis.

Il n’existe pas de droit à une prestation financière individuelle. Chaque demande est analysée et acceptée uniquement si elle correspond à tous les critères d’aide fixés par le fonds.

Principes de l’aide: Coup de pouce dans la détresse 

  • Détresse : L’aide est généralement octroyée en cas d’événement extraordinaire entrainant de sérieuses difficultés dans la vie sociale et/ou économique et/ou impactant la santé physique/psychique d’une personne ou d’une famille.
  • Coup de pouce : L’aide est octroyée une seule fois (sauf pour le fonds Cala Sannitica), et sous forme de don. La Chaîne du Bonheur n’entre pas en matière lors de demande d’aide régulière ou sur une période prolongée. L’aide doit contribuer à surmonter / résoudre le problème à l’origine de la demande. Si la situation est trop complexe, l’aide doit dans la mesure du possible être intégrée dans une logique d’aide permettant la résolution du problème.
  • Subsidiarité: L'aide intervient après l’analyse du dossier et de la situation socio financière de la personne / famille par un service social public ou un organisme d’aide sociale privé, et après vérification des aides auxquelles la personne/ famille peut prétendre. L’assistant/travailleur social présentant la demande d’aide doit pouvoir répondre aux questions suivantes : que se passerait-il si la Chaîne du Bonheur n’accorde pas l’aide demandée ? Quelles sont les conséquences pour la personne / famille ?

    Les prestations de la Chaîne du Bonheur sont subsidiaires aux prestations de la Confédération, des cantons et des communes ainsi que d’autres œuvres d’entraide auxquelles ces aides incombent de par la loi ou leurs statuts. Tout potentiel don de la Chaîne du Bonheur ne doit pas entraîner de déduction sur le forfait pour l’entretien pour les personnes soutenues par l’assistance sociale.
  • Disponibilité des moyens financiers : Les aides ponctuelles individuelles ne constituent pas un droit. Elles sont toujours liées aux montants à disposition dans le fonds, et les sommes octroyées varient en fonction du nombre de personne composant le foyer. 

A qui la Chaîne du Bonheur peut-elle apporter un coup de pouce ? 

Toute personne répondant aux critères suivants, sans aucune discrimination de nationalité, d’âge, de genre ou de croyance, peut prétendre à une aide de la Chaîne du Bonheur :

  • Habitation sur le territoire Suisse
  • N’ayant pas reçu une aide de la Chaîne du Bonheur auparavant
  • Solde mensuel pour vivre inférieur ou égal à limite fixée par la Chaîne du Bonheur
  • Nature de la demande correspondant aux critères de la Chaîne du Bonheur 

Budget mensuel maximum 

Pour les calculs du solde mensuel du ménage, la Chaîne du Bonheur prend en compte les revenus et dépenses de tous les membres du foyer, y compris ceux des enfants.

Dans le cas où le revenu du ménage dépasse les barèmes de la Chaîne du Bonheur qui se basent sur les principes d'un revenu minimum d'existence, la Chaîne du Bonheur n'entre pas en matière et adresse un courrier dans ce sens. 

Comment déposer une demande d’aide pour une personne / une famille ? 

Il existe deux variantes de demandes :

1. Si le service social (public ou privé) dépose une seule demande : par e-mail (ou lettre / fax, puis formulaire papier)

  • Envoyer un e-mail (aide.sociale(at)bonheur.ch) (si pas possible, une lettre ou un fax) contenant les informations suivantes : Nom, prénom et date de naissance de toutes les personnes composant le foyer, Adresse, Courte description de la situation, Raison et objet de la demande, situation financière du foyer (les revenus et dépenses de tous les membres du foyer sont pris en compte dans les calculs).
  • La Chaîne du Bonheur pourra ainsi directement voir si la personne / famille a déjà bénéficié de l’aide de la CB, et si la demande correspond à priori aux critères.
  • Si la Chaîne du Bonheur estime qu’une aide est éventuellement possible, un formulaire de demande d’aide est envoyé par courrier postal au service social.
  • Le service social remplit le formulaire reçu, et le renvoie signé par le travailleur social déposant la demande et le potentiel bénéficiaire, et accompagné des justificatifs demandés.
  • La Chaîne du Bonheur se réserve le droit de demander tout justificatif ou renseignement complémentaire nécessaire à l’évaluation de la demande.
  • La Chaîne du Bonheur informe le travailleur social si la demande a été acceptée ou non.
  • En cas d’acceptation de la demande, la Chaîne du Bonheur verse l’argent sur le compte du service social.

2. Si le service social (public ou privé) dépose plusieurs demandes: via le formulaire de  demande online de la Chaîne du Bonheur

  • Tout service social (public ou privé) a la possibilité de faire des demandes d’aide à la Chaîne du Bonheur via internet (http://www.onlineform.ch/homesecu.html), ce qui simplifie la procédure et permet au service social d’avoir un meilleur suivi du dossier soumis.
  • Pour ouvrir un compte, le service social doit envoyer un e-mail à la Chaîne du Bonheur (aide.sociale(at)bonheur.ch) et en faire la demande.
  • La Chaîne du Bonheur envoie un formulaire au service social. Dès réception du formulaire, la Chaîne du Bonheur ouvre un compte pour l’institution, et envoie par e-mail le code institution et le mot de passe, ainsi qu’un mode d’emploi à la personne de référence (une seule personne par service).
  • La Chaîne du Bonheur attache une grande importance à la protection des données. Elle utilise le mode sécurisé SSL pour le formulaire online, et les serveurs de son siège principal à Genève sont rigoureusement protégés. 

Pour tout renseignement complémentaire: E-Mail, Téléphone : 058 458 12 12

La Chaîne du Bonheur est une fondation issue d'une initiative de SRG SSR | Partenariat & collaboration

  • Convention «Radios régionales romandes et Chaîne du Bonheur»
  • Keystone
  • Swisscom
  • SRG SSR alt

Convention «Radios régionales romandes et Chaîne du Bonheur»

Convention «Radios régionales romandes et Chaîne du Bonheur»

Depuis le 1er janvier 2011, les radios régionales romandes se sont unies pour soutenir activement les actions de collecte de la Chaîne du Bonheur.

Plus d’informations sur les radios sous www.urrr.ch

Keystone

Keystone

 

« Une image vaut mille mots » a dit Confucius. Grâce à son partenaire Keystone, l’agence photographique suisse active à l’échelle mondiale, la Chaîne du Bonheur accède gratuitement et en tout temps à une offre très vaste d’images d’actualité.  

Keystone pose un regard helvétique sur notre pays et sur le monde. Une vingtaine de photographes permanents dans toute la Suisse et les agences partenaires internationales suivent de très près les nouvelles du moment. Poids lourd des agences photographiques en Suisse, Keystone possède par ailleurs une immense collection de documents sur l’histoire sociale de notre pays, soit près de 11 millions d’images d’archives.

 

Swisscom

Swisscom

Sans le dispositif téléphonique de Swisscom, une journée de collecte nationale de la Chaîne du Bonheur serait impensable: de 120 à 150 lignes téléphoniques, subdivisées par région, acheminent les appels vers six centrales de collecte, elles aussi équipées par Swisscom. Plus de 70'000 appels ont ainsi été gérés de main de maître lors de la journée de collecte en faveur des victimes du tsunami. Swisscom offre cette prestation à titre gracieux lors des journées de collecte.
L’internet comme vecteur de communication joue également un rôle central à la Chaîne du Bonheur. Aussi Swisscom SA soutient-elle chaque année le site de la Chaîne du Bonheur à concurrence d’un montant appréciable. Cela fait plus de soixante ans que Swisscom (ex-PTT) compte au nombre des partenaires fidèles de la Chaîne du Bonheur.

SRG SSR

SRG SSR alt

La Chaîne du Bonheur a vu le jour en 1946 en Suisse romande. Conçue à l’origine comme une émission de radio, elle a dédié sa première collecte aux orphelins de la Seconde Guerre mondiale. Puis l’idée ayant pris de l’ampleur, la Chaîne du Bonheur devient une fondation en 1983, sous l’impulsion de SRG SSR. Aujourd’hui, la Chaîne du Bonheur collecte des fonds pour financer des projets d'aide humanitaire, son moteur principal restant la SSR.

Lorsqu’elle organise des journées nationales de collecte, la Chaîne du Bonheur exprime la solidarité et l’aide de la population de toute la Suisse. Or cela n’est possible que parce que la SSR lui ouvre gratuitement son antenne. La Chaîne du Bonheur n’œuvre pas comme organisation d’entraide, mais comme organisme de solidarité qui collabore actuellement avec 25 organisations d'entraide suisses.

Les liens d’affinité qui unissent la Chaîne du Bonheur à la SSR se reflètent aussi dans le fait que le président du Conseil de Fondation émane toujours des cadres de la SSR.  De plus, RTS, SRF, RTR et RSI sont toutes représentées par un siège au Conseil de Fondation.